Un écho à mon passé

Avis sur Si tu tends l'oreille

Avatar RodVid - L'Esprit Critique
Critique publiée par le

Difficile d'être objectif sur une oeuvre lorsqu'elle nous touche, en rappelant des états d’esprits ou des moments de notre vie. Pour moi, Si tu tends l'oreille fais désormais partie de ce genre de film. J'ai été touché par le message qu'a voulu faire passé Yoshifumi Konda, qui était partie pour être le numéro 3 du Studio Ghibli mais qui n'aura eu le temps de faire que ce seul et unique long métrage avant de décédé prématurément.
Si tu tends l'Oreille est un film très calme, avec un rythme lent qui prend le temps de poser son intrigue, son ambiance, ses dessins et ses bruitages. C'est d'ailleurs ce qui donne cette pâte si singulière au Studio Ghibli, que l'on retrouve vraiment beaucoup dans cette oeuvre. L'animation est d'une grande beauté, a le droit à un grand soin et à un souci du détail exemplaire.
La plus grande qualité de ce film est peut-être sa bande son. Que ce soit la musique Country Road, les instruments qui y sont ajoutés, et bien sur tout ces petits bruitages rendant la nature vivante et cette oeuvre apaisante.

Et puis cette autre qualité que j'adore, c'est toute cette intrigue autour de la création. C'est là dedans que je me suis reconnu, car lorsque l’héroïne préfère se plonger dans l'écriture de son roman, imaginer un monde magnifique plutôt que de se mettre dans ses études pour réussir ses examens et rentrer dans le moule de la société, je m'identifie très clairement. En plus de cela, les passages dans l'imagination de Shizuku sont un délice visuel ! Le vieil homme qui tient la boutique de rénovation d'objet est tout aussi touchant, apportant un réel émerveillement plusieurs fois dans le déroulé de l'histoire, lorsqu'il nous présente la magnifique horloge notamment. Je pense également à son rêve vers la fin du film, bourré d'émotions, amenant à son récit autour de la statuette du Baron. Il y a bien d'autres sujets que l'oeuvre évoque, comme le manque d'une personne auquel on s'est attaché. Il y a ce passage où Shizuku redescend dans la cave, et revoit une image du passé sur l’atelier. C'est simple, sa ne dure qu'une seconde mais c'est beau. L'histoire d'amour est d'ailleurs bien traité, et moi qui suit en général allergique a l'eau de rose et autre niaiserie, ici, c'est tout en finesse que les sentiments des personnages sont amenés, tout n'est pas explicitement montrer et on nous laisse deviner nous même ce qui traverse l'esprit des protagonistes. Ce qui est bien mieux.
En conclusion, Si tu tends l'oreille m'a vraiment touché. C'est un film pure, innocent, plein de bonnes intentions et provoquant un apaisement aux spectateurs. Même si certains passage sont un peu longuet et moins intéressant, l'oeuvre en son ensemble est un chef d'oeuvre de l'animation japonaise. Un régal que je conseille à tout le monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

RodVid - L'Esprit Critique a ajouté ce film d'animation à 1 liste Si tu tends l'oreille

Autres actions de RodVid - L'Esprit Critique Si tu tends l'oreille