Romance romancée

Avis sur Si tu tends l'oreille

Avatar Yakaledire
Critique publiée par le

Histoire d'amour entre deux collégiens japonais, Si tu tends l'oreille propose de partir de ce postulat somme toute assez classique pour l'aborder d'une manière plus intelligente, par le prisme de l'adolescence et des questionnements qui peuvent y être liés.

En effet, la quête sentimentale est subtilement accompagnée par celle, délicate également, de la fin de l'enfance et de l'entrée dans l'adolescence : c'est un moment clé choisi par la plupart des sociétés pour diriger les individus de manière linéaire, cohérente et terre à terre (choix de l'orientation, d'un métier), alors que l'humain a justement tendance à ce moment précis, à baigner dans l'indécision et à aspirer à autre chose, quelque chose de moins carré, de plus émotionnel. Décriée de façon hautaine par la plupart des adultes, ce n'est pourtant pas le regard que semble porter la scénariste sur cette étape de la vie, à la manière des parents qui, en plus d'être compréhensifs tout en jouant leur rôle, illustrent leur approche de la situation, vue par leurs yeux d'adultes, mais sans condescendance aucune.

A cela s'ajoutent d'autres thèmes reliés à celui de l'adolescence, mais dont la portée pourrait s'étendre à tout âge : la confiance en soi, ce qu'elle apporte à soi-même et à l'autre, l'entraide dans un couple et l'équilibre de sa balance, la communication (entre amis, au sein de la famille, avec l'autre) quelle qu'elle soit, le départ du foyer. Tout en traitant d'un pied d'égalité les figures masculines et féminines.

Enfin, malgré quelques longueurs et digressions, l'histoire est touchante et joliment animée. Et, petit plus me concernant, l'absence de morale globale permet de respirer, et d'apprécier le film pour ce qu'il est, ni plus, ni moins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 25 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Yakaledire Si tu tends l'oreille