Ooh, I let you love me right back

Avis sur Sierra Burgess Is a Loser

Avatar Chris-Hubert d'Estailleur
Critique publiée par le

Une romance teenager, une fille populaire, une fille "rejetée", un mec canon au cœur tendre ... Clairement, je fais partie du public visé par la production.

Étant un grand fan des comédies romantiques et étant rarement déçu (il faut dire que la trame change peu d'un film à l'autre), j'ai particulièrement apprécié celui-ci. Léger et délicat, il prend garde à ne pas sombrer dans l'excès de patos ou de situations comiques, risques principaux de ce genre.

La scène la plus merveilleuse, cœur du film, reste selon moi, la première discussion téléphonique entre Sierra et Jayme. Leurs hésitations au moment de se dire "Allô", leurs cœurs qui battent vite, les phrases stupides utilisées pour paraître "cool" au début, et finir par s’apercevoir que l'on rigole ensemble au téléphone depuis quatre heures ... Oui, on se reconnaît aisément dans cette scène qui est, pour ma part, l'une des plus belles du genre.

Le film présente des maladresses, certes. Certaines scènes frisent l'absurdes (celle sur le parking par exemple). Mais leur naïveté et leur poésie intrinsèques comblent ces lacunes.

Énorme coup de cœur également pour la B.O, notamment The other side de Betty Who.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Chris-Hubert d'Estailleur Sierra Burgess Is a Loser