Bande-annonce
Affiche Snowpiercer, le Transperceneige

Snowpiercer, le Transperceneige

(2013)

Seolgungnyeolcha

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 250
  2. 431
  3. 866
  4. 1765
  5. 3062
  6. 5954
  7. 8766
  8. 6308
  9. 2053
  10. 509
  • 30K
  • 1.8K
  • 4.2K

2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord d'un train condamné à tourner autour de la Terre sans s’arrêter.

Casting : acteurs principauxSnowpiercer, le Transperceneige

Casting complet du film Snowpiercer, le Transperceneige
Match des critiques
les meilleurs avis
Snowpiercer, le Transperceneige
VS
I like Trains !

Comment vous expliquez cela ? Comment vous exprimer toute l'excitation qui est la mienne à la sortie de ce film ? Je l'attendais vraiment énormément. Certes moins que Gravity. Mais au final, le film de Bong Joon-Ho m'a laissé sur le cul. Tellement que j'ai oublié que je devais finir Castaway on the moon... Pourtant je partais avec des à prioris assez violents et assez injustes. Comment ne pas pensez que Bong Joon-Ho vendait son âme au diable en cédant aux sirènes d'Hollywood ? Le nom de Chris...

157 28
Coeur noir

On ne verra pas toute suite la blancheur de la neige et le vaste dehors. Comme si Bong Joon-ho tentait de substituer notre regard aux personnages avec qui il commence, ces "queutards", ces "parasites", ces misérables aux plaies béantes et aux dents sales. Le film commence et le film est sale, terne, dénué de lumière. Nous sommes à l'arrière du train, à l'arrière de l'humanité. Les corps sont entassés dans l'odeur nauséabonde et le train roule, le train roule mais les femmes et les hommes de... Lire la critique de Snowpiercer, le Transperceneige

30 14

PostsSnowpiercer, le Transperceneige

Critiques : avis d'internautes (579)
Snowpiercer, le Transperceneige
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Des rails et de la poudre blanche... Mais pas de vent, dame.

Sacré vitrine que celle de Snowpiercer. Un monde post-apo en mode ère glaciaire, un train concentrant les restes de l’humanité —autant dire un train plein de cons gelés, une révolte, une progression horizontale de l’action remontant une verticalité sociétale organisée en wagons ; autant de strates, de motifs, d’épreuves, d’étapes dans ce qui s’annonçait comme une énorme attente mêlée... Lire la critique de Snowpiercer, le Transperceneige

183 28
Avatar real_folk_blues
8
real_folk_blues ·
L'esprit dans la machine.

A l'instar de ses compatriotes Park Chan-Wook et Kim Jee-Woon, le sud-coréen Bong Joon-Ho tente à son tour de séduire le marché international avec cette co-production entre la Corée du Sud, les USA et la France. Mais à l'inverse des metteurs en scène de "Old Boy" et "J'ai rencontré le diable", qui bradaient leur talent au service de simples commandes hollywoodiennes, Bong Joon-Ho va justement se... Lire la critique de Snowpiercer, le Transperceneige

76 3
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Le plus gros Hold-up de bonnes critiques de tous les temps

Si un jour notre cher Raggal nous propose un classement des navets les plus surestimés de l'histoire du cinéma, alors le transperceneige aura une place de choix. Un engouement incompréhensible de la presse et des spectateurs pour un film d'une incroyable platitude. Si le postulat de départ à un certain potentiel sur le papier (c'est ce qui avec les critiques positives m'a motivé à le voir), sa... Lire la critique de Snowpiercer, le Transperceneige

3 1
Avatar atticusss
1
atticusss ·
Découverte
Un train d’avance

Après une très longue attente, Bong Joon-Ho ferme enfin la marche à ses compatriotes Kim Jee-Woon et Park Chan-Wook, ayant eux-mêmes plus tôt dans l’année réalisé chacun leur opus plutôt décevants à Hollywood. Mais avec son casting et équipe internationale, son tournage en République Tchèque pile entre la Corée et les États-Unis, et surtout la liberté semble-t-il totale laissé à Bong sur la... Lire l'avis à propos de Snowpiercer, le Transperceneige

48 6
Avatar bdipascale
9
bdipascale ·
Le Wagon d'après

Aux antipodes des super-productions, assurément. J'ai été asséné, j'ai été immergé par cette traversée tétanisante dans la neige, ce nihilisme ambiant... Cette étendue gelée, où il ne fait pas bon de s'aventurer au risque de périr, m'a happé par le degré de représentation qui ne monte jamais, ni ne descend. L'implacable froid hivernal, crispant la peau, et auquel on ne peut remédier.... Lire la critique de Snowpiercer, le Transperceneige

82 30
Avatar Eren
9
Eren ·
Toutes les critiques du film Snowpiercer, le Transperceneige (579)
SéancesSnowpiercer, le Transperceneige
Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour Snowpiercer, le Transperceneige
Bande-annonce Snowpiercer, le Transperceneige
Vous pourriez également aimer...