Bien, mais peut mieux faire!

Avis sur Snowpiercer, le Transperceneige

Avatar Zarlox
Critique publiée par le (modifiée le )

Snowpiercer fait partie des rares films du moment que j'attendais avec impatience. Enfin de la vraie SF qui allait tenir la route! On a d'une part une histoire tirée d'une BD française récompensée à Angoulême, et d'autre part l'un des meilleurs réalisateurs du cinéma coréen actuel : Bong Joon-ho. Un seul élément était à la fois excitant et un peu inquiétant : la production coréenne ET américaine. En effet, le film bénéficiait ainsi d'un budget conséquent, mais il risquait aussi d'en pâtir en terme de réalisation. Et hélas, mes peurs étaient fondées.Je ne sais pas si Bong Joon-ho a vraiment subit l'influence d'une partie de la production, mais les faiblesses du film sont à mes yeux typiques du cinéma américain.

Que les choses soient claires : Snowpiercer est véritablement un bon film, et je vous recommande d'aller le voir en salle. La mise en scène est impeccable, le réalisateur arrive avec brio à exploiter le peu d'espace qu'il lui est donné (tout se passe dans un train); son casting est très bon, notamment avec un Chris Evans surprenant; les scènes d'actions sont plutôt bien traitées; et l'ambiance, l’esthétique et les effets spéciaux également. Mais ce qui ma finalement empêché d’apprécier pleinement le film, c'est une certaine faiblesse d'écriture générale, à la fois autour de l'intrigue principale et des personnages.

Le thème abordé est classique en science fiction - le pouvoir d'un petit nombre d'hommes sur tout les autres par la mise en place de force d'une hiérarchisation - mais il est ici proposé sous une forme intéressante, et il y avait vraiment de quoi faire. Malheureusement, malgré une première partie convaincante, le film n'aborde jamais vraiment les éléments de fonds et se contente d'un travail de forme de qualité. Ainsi, on obtient un film globalement bien rythmé, à l'univers convainquant, mais avec une trame générale faible. Tout l'enjeu du film autour de la révolution face à l'autocratie, allié à un contexte de fin de l'humanité, se résume à une succession de scènes d'actions violentes et/ou loufoques plaisantes, mais qui à mes yeux ne se suffisent pas à elles même.

Le deuxième élément qui complète ce que je dis précédemment, est l'écriture des personnages. Pour moi, elle est globalement raté. Une partie d'entre eux sont classiques et ne servent véritablement à rien (la maman black, l'expert en sécurité et sa fille, ..) et l'autre partie n'est pas assez développée (Curtis, Gilliam, Wilford,.. en fait tout les personnages centraux!). Si Bong Joon-ho avait vraiment travaillé ses personnages, je pense que le film aurait vraiment été très très bon, et aurait compensé la faiblesse de la trame principale. Pour preuve la fin du film, qui est la partie la plus décevante pour moi : elle se résume en une scène de dialogue peu convaincante entre Curtis et Nam, et un monologue interminable du grand méchant Wilford. Dommage.

J'ai finalement passé un bon moment en regardant Snowpiercer, et c'est définitivement un bon petit film de SF. Mais avec un scénar et un réal pareil, ce film aurait pu être LE film de SF de l'année, si ce n'est plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
10 apprécient

Autres actions de Zarlox Snowpiercer, le Transperceneige