La Spider-critique d'un Spider-chef d'oeuvre

Avis sur Spider-Man - New Generation

Avatar Nykola
Critique publiée par le

Dans une année 2018 où sort un mastodonte comme Avengers: Infinity War, faire un film de super-héros semble être un véritable saut dans le vide. Bien que Black Panther ait réussi à acquérir une grosse côte de popularité, des films comment Ant-Man ou Aquaman sont relayés au second plan et atteignent un (relatif) faible succès critique et commercial. Mais si nous pouvons facilement expliquer cela par leur qualité plus que douteuse, il est en effet beaucoup plus étrange d'assister au petit flop que fait ce Spider-man: Into the Spider-Verse dans notre pays: parce qu'il est clair qu'en plus d'être un excellent film, il est sans conteste le meilleur long-métrage adapté de comics de ces 10 dernières années, et de loin.

Pourtant, lorsque je découvre le projet environ 1 an avant sa sortie, je n'étais pas plus emballé que ça. Après déjà 6 adaptions cinématographiques de l'homme-araignée, on peut aisément se questionner sur l'intérêt d'une nouvelle histoire autour de ce héros. Cependant, au fur et à mesure des l'apparition des différents trailers et images du film, je commençais à ressentir une petite attente pour un film qui semblait tenter quelque chose de différent.

Différent, déjà, de par sa forme, évidemment. On sent, durant tout le film, une véritable déclaration d'amour aux comics. Même si ils ne sont pas directement impliqués dans sa mise en scène, il est évident que le fait que ce soit que Phil Lord & Chris Miller au scénario et à la production a joué un rôle déterminant dans ce style. On le sentait déjà, dans une moindre mesure, lors des 21 et 22 Jump Street et de leur Grande Aventure Lego: ils sont passionnés de pop-culture. Ils ont grandis dans les années 80, une grande période de changement pour le monde du comics, ce qui a, à coup sûr, à donner envie aux réalisateurs américains de faire un hommage de deux heures à leur jeunesse. Le film se repose sur un style graphique assez unique, entièrement basé sur les bandes-dessinées. On se retrouve alors avec un film original, sur ses dessins, mais aussi sur sa mise en scène. Le long-métrage cherche constamment à nous étonner de par ses mouvements de "caméra", et même si cela peut paraître brouillon et illisible, cette démarche ne l'est pas du tout dans les faits. Au contraire, on ne se perd jamais dans l'action, qui reste fluide et lisible à chaque instant du récit. Mais cette inventivité ne se limite pas au scènes d'action. Même dans les moments plus "calmes et posés" du film, celui-ci arrive à nous envoyer une énergie folle, et c'est sûrement une des seules fois que j'ai vu dans un film de super-héros. Je pense notamment à cette scène lors du début, où Miles part à sa nouvelle école: on voit, en seulement 1 ou 2 minutes, tout le génie créatif des mecs qui ont fait ce film. On nous plonge directement dans l'univers du film et de ce garçon afro-américain.

Et vu que nous parlons de lui, nous allons développer Miles et plus généralement l'écriture du film. C'est d'ailleurs là, à mon sens, il se démarque vraiment énormément des films de super-héros. Miles est immédiatemment attachant, et même si son écriture ne révolutionne pas le genre, elle arrive à donner un vent de fraîcheur à un genre très codifié, d'autant plus dans une origin-story. Il n'acquiert ses pouvoirs qu'après une petite vingtaine voire trentaine de minutes où on nous présente son quotidien et ses enjeux personnels. Ainsi, lorsqu'il devra affronter de forts défis, on se sent investi. Et puis il y a les autres Spider-héros... Franchement, je savais pas quoi en attendre, mais en l'ayant vu, je pense que c'est une des meilleures idées que j'ai vu dans un film de super-héros. Parfait dans son équilibre entre références (dont le film est d'ailleurs bondé mais de façon intelligente) et nouvelles créations, ces héros s'intégrent parfaitement dans cet univers et, une fois que le générique arrive, on veut un spin-off dédié à chacun d'entre eux. Même les personnages secondaires, comme celui du père notamment, ont une écriture aux oignons, des scènes dédiés à eux mais jamais de façon forcé, ce qui fait plaisir à voir.

On pourrait évidemment continuer à vanter les mérites de ce film sur tous les toits du monde, et ce ne serait pas démériter. Mais en attendant, il est urgent que vous alliez le voir. Passez au dessus des voix de Maestro Kimpempe et Olivier Girafe, et foncez même en VF (excellente d'ailleurs). J'espère que ce film donnera des idées aux studios, car tout y est pour créer une nouvelle manière de faire de grands films de super-héros. Voilà tout ce que je demandais depuis des lustres au MCU: des enjeux, des idées et une écriture qui fait le job, rien de complétement dur ? Pourtant, on retiendra davantage les aventures de 40 clampins luttant contre un bonhomme violent plutôt que ce superbe film. C'est dommage mais bon, au moins il est dans le top 111 Senscritique...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
2 apprécient

Nykola a ajouté ce film d'animation à 6 listes Spider-Man - New Generation

Autres actions de Nykola Spider-Man - New Generation