Spider-Man : Into The Spider-Verse, ou "La beauté est plus importante que le réalisme" : Le Film

Avis sur Spider-Man : New Generation

Avatar lichetaitpris
Critique publiée par le

Bonjour, midi, après-midi, coucher de soleil, ou soir.
(je ne sais point à quel moment vous lisez cette HORRIBLE critique donc voilà)

Je vais vous dire une chose, je ne sais point par quoi commencer TELLEMENT il y a à dire sur ce film.

Donc, euuuh le film !

Le film, en lui même nous présente Miles Morales, un garçon de [insérer âge ici], tout ce qu'il y a de plus banal, ayant du mal à répondre aux attentes de son père, le policier Jefferson Davis, qui voit Spider-Man comme [insérer mot compromettant ici].

Plus tard, dans le film, une scène, que je trouve très touchante, nous montre le père de Miles venir voir ce dernier, ligoté par Peter B. Parker, le Spider-Man dépressif. Dans c'te scène "Jeff" vient dire à Miles que l'oncle de ce denier est décédé, pensant qu'il ne le sait point.
Mais il n'y arrive point.
Ensuite il dit à son fils que malgré le fait qu'il ne dis pas toujours ce que Miles a envie qu'il dises, il voit comme "une étincelle en lui", ce qui est un métaphore pour dire qu'il croit en lui et ses capacités, que c'est pourquoi il le pousse mais, elle l'appartient, et que quoi qu'il en fasse il sera [insérer mot désignant une personne comme "bien"].

Celui qui est, en partie, responsable de son manque de confiance en soi vient lui dire qu'il peut choisir de faire ce qu'il veut de ses capacités, et qu'il sera génial de toute façon.
Mais vous êtes surement en train de vous dire : "Mais c'est super niais tout ça dis-donc !"

Moi, je pense, que cela est du au fait que cette ambiance est là pour justement, être "niaise", c'est à dire pour se démarquer des autres scènes permettant ainsi de souligner l'importance de cette scène dans le récit. Car oui, les autres scènes ne sont pas trop-trop niaises (RPZ la mort d'Aaron) Permettant à Miles d'évoluer et du coup, lui permettre de sauter dans le vide.

(et d'avoir un costume ultra-super-méga stylax aussi)

Et je trouve ça TROP BIEN car cela permet de dire aux jeunes qu'ils peuvent arriver à réaliser leur(s) rêve(s) tout en étant compréhensible, PAS niais, et d'une façon sacrément COOL, faut le dire. (bon d'accord le film aime pas trop-trop les épileptiques ça aussi, faut le dire.)

Maintenant, l'IMAGE ! (et OH BOOOY il y a des trucs à dire)

Ce film (si on est pas épileptique) est JOUISSIF à regarder !

Tout d'abord, le film décide de renoncer à des outils visuels comme le Motion Blur, un effet visuel désignant le flou visible sur une photo ou un vidéogramme du au mouvement rapide de la "chose" ayant été photographiée/ filmée (un objet, une personne, un Jean CASTEX, etc...). Il est souvent utilisé dans l'animation pour donner une "impression de réalisme". A la place, le film va utiliser les qualités VISUELLES d'une bande dessinée "ancienne" tout comme les défauts.

Par exemple dans un film, lorsque le sujet est montré à l'image dans un décor vaste (en gros il n'y a point grand chose dedans) on utilise d'habitude le Focus pour attirer le regard du spectateur sur le sujet.

Sauf que le film lui, il dit NON !

A la place il utilise par exemple les fautes d'impressions (les p'tits points là) pour attirer le regard du spectateur sur "Spider-Miles". C'est à dire que lorsque "Spider-Miles" (j'adore ce nom) ou n'importe quel perso du film sera dans un décor "vaste" le décor sera lui "mal-imprimé" tandis que le sujet lui est bien imprimé.
La technique des fautes d'impressions est aussi utilisée au début lorsque Miles prend la photo du "graph" qu'il a fait avec son oncle, la photo, au lieu de passer du flou au net, la photo passe de "mal-imprimée" à "bien imprimée".

Mais il n'y a pas que les rejets d'effets visuels souvent utilisés qui font la "force graphique" de ce film.

MAAAIS comme j'ai BEAUCOUP trop peu de temps pour sucer les images du film (et à raison car, encore une fois, ce film est (presque) plus beau que Fabio Lanzoni. (j'ai dis presque, hein)

Donc je vous incite à aller voir/lire les vidéos/livres qui sont ci-dessous pour documenter les cinéphiles que vous etes.

P'tite info : Le film a demandé 177 animateurs et pour faire UNE seconde ça a prit UNE SEMAINE.

C'était juste pour vous prévenir de à quel point ce film a demandé du boulot.

Liens :
Comment les animateurs ont créé Spider-Man : Into The Spider-Verse
Comment 'Spider-Man : Into The Spider-Verse' a été animé
Spider-Man: New Generation - Tout l'art du film

Donc pour résumer ce film est un film (merci capitaine évidence) ayant un scénario BIEN écrit, avec des personnages au mieux très bien développés au pire... Peter Porker, étant aussi capable de provoquer, meme chez les plus snobs, un orgasme visuel.

VOUS ATTENDEZ QUOI POUR LE REGARDER FICHTRE !?

Pour (justement) le regarder :
Blu-Ray du FILM

Voilà ! J'espère que cela vous aura plu meme si c'est très peu probable sur ce, à plus dans le bus !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 44 fois
1 apprécie

lichetaitpris a ajouté ce film d'animation à 2 listes Spider-Man : New Generation

  • Films
    Affiche Akira

    Top 10 Films

    Avec : Akira, Spider-Man : New Generation, Princesse Mononoké, Retour vers le futur,

  • Films
    Cover Mes 10 films préférés

    Mes 10 films préférés

    Avec : Spider-Man : New Generation, Le Géant de fer, La Passion Van Gogh, Retour vers le futur,

Autres actions de lichetaitpris Spider-Man : New Generation