À trop tirer sur un élastique, il casse.

Avis sur Spring Breakers

Avatar zoontek
Critique publiée par le (modifiée le )

C'est un fait: Harmony Korine est un réalisateur très productif dans le milieu du court. Spring Breakers, qu'on pourrait imaginer être son premier long largement distribué n'est finalement que son cru 2013...Enfin, pas tout à fait. C'est un objet nauséabond, fruit bâtard d'un court et long-métrage, dissimulé derrière une promotion marketing tout aussi nauséabonde qui ne reflète en rien l'image du film, et qui ne semble avoir aucun autre but que celui de piéger les gens en salle. On aurait encore pu accepter la supercherie si la recette n'était pas aussi simple.

Le script devait être je pense, à la base, taillé pour durer un petit quart d'heure. Seulement voilà, le film lui dure 1 longue heure et 30 longues minutes, à l'aide de répétitions de plans (les filles roulent dans la Camaro dégueulasse d'Alien; roulent en scooter; font une chandelle contre le mur d'un couloir; se baignent dans la piscine; font le braquage d'un resto-route; etc.), mais également de répétitions de dialogues ("Spring Break...Forever"), voir de répétitions de bruitages ou de gestes.
La durée de vie est ENCORE artificiellement augmentée à l'aide de plans nichons, de fêtes beaufs et d'images de soirées qui tournent mal. Sans réel lien avec la trame du film, Harmony tient juste ici à nous rappeler que la jeunesse est folle et dépravée, avec bien sûr une bonne dose de complaisance.

Ajoutons à tout cela la pauvreté des plans, ou une soi-disant maîtrise de l'image qui consiste uniquement à lui appliquer un angle particulier ou un filtre de couleur, ne parlons même pas des acteurs qui n'ont pas été choisis pour leur talent, mais uniquement pour un contre-emploi qui "pourrait choquer".
Seul point positif, une BO qui, contrairement à tout le reste, s'en tire avec les honneurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 792 fois
10 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de zoontek Spring Breakers