MTV Cocktail

Avis sur Spring Breakers

Avatar Anomaliza
Critique publiée par le

Harmony Korine prend un malin plaisir à démonter toutes les attentes des spectateurs lambdas venus chercher un énième "Project X" boursouflé de vide, pour ici les malmener, leur faire voir l'envers du décor, l'outrance, jusqu'au rejet total.

Ces spectateurs là quittent la salle. Je reste.

Alors oui, les reprises des chansons de Britney sont ridicules, tout comme les cagoules rose-bonbon des filles, les dents en argent de Alien, jusqu'à son propre surnom et son délire matérialiste et égocentrique de "Gangsta au Coeur d'Or" qui ne trompe personne.

Mais tout ici est "fake" et assumé : la surenchère fascine et dégoûte car le réalisateur a l'art et la manière de tirer le fil des situations jusqu'à leur extrême. La collection d'armes à feu qui décore la chambre du rappeur, les multiples accessoires, parfums, posters et vidéo en boucle de "Scarface", tout y est : grandeur et décadence du rêve américain.

Les situations se télescopent, les personnages et les corps se mélangent, se heurtent et se cherchent dans un tourbillon de couleurs et de musiques ahurissantes. Un trip sous acide... devant un clip de gangstas sur MTV.

Clip qui, au final, s'avère un peu trop lisse, on ne creuse pas assez et le manque de profondeur du propos affaiblit le tout. Là où Harmony Korine dénonce la pop-culture aliénante et superficielle, le rêve américain dénaturé et dégoulinant ne nous emmène pourtant pas assez loin, dans les tréfonds de l'âme humaine. Les limites sont étirées mais pas assez, on n'est pas assez écœuré pour ne plus penser et juste subir, survivre, haleter devant l'écran.

"Spring Breakers" est un exercice de style plaisant, haut en couleurs, qui ne se prend absolument pas au sérieux. De ce cocktail dynamique, acide et coloré le film tire donc sa force, et ses faiblesses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 382 fois
1 apprécie

Autres actions de Anomaliza Spring Breakers