Avis sur

Spring Breakers par Slalom

Avatar Slalom
Critique publiée par le

Une chose est certaine concernant ce film : il ne laisse pas indifférent. Si l'esthétique pop et acidulée peut séduire, l'ensemble du film m'a surtout rendu mal à l'aise tant la vie des "spring breakers" apparaît glauque et ridicule, d'autant plus qu'elle est montrée de manière crue et volontairement provocante. Ainsi, le film est réussi dans la mesure où il marque le spectateur, même si ce n'est pas forcément d'une manière positive. Toutefois, plusieurs défauts sont à relever, qui font que le film ne m'a pas du tout enthousiasmé. Tout d'abord, le jeu d'acteurs, si ce n'est celui de Selena Gomez, plutôt convaincante, et de James Franco, comme souvent très bon, laisse plus qu'à désirer : les trois autres filles de la bande qui se rend en "spring break" sont très caricaturales. Peut-être est-ce leur rôle qui n'est pas assez développé, si ce n'est vers la fin du film lorsqu'elles parlent au téléphone avec leurs mères avant de mener une dernière action sanglante, mais elles sont vraiment insupportables et paraissent toutes plus bêtes et immatures les unes que les autres. Quant à la mise en scène, elle est assez réussie, car, indubitablement, une certaine ambiance est créée par les lumières et les couleurs vivres, les gros plans, les corps dénudés etc. Mais certains effets (répétitions de phrases dites par les personnages ou de scènes, par exemple) qui se veulent sans doute "stylés" ajoutent à la lourdeur du film et n'apportent rien au scénario ou à l'émotion. Certaines scènes échappent à cette analyse, comme par exemple quand James Franco joue du piano avec du sang sur les mains : cette scène est vue plusieurs fois et permet de créer un certain suspens. D'autres scènes, par ailleurs, tournent bien en ridicule ces protagonistes qui rêvent ou vivent l' "american way of life", comme celle où James Franco joue, encore une fois, du piano : cette fois il joue du Britney Spears et les trois adolescentes dansent autour de lui avec des cagoules roses recouvrant leur visage (j'avoue que cette scène était plutôt convaincante). Enfin, il y'a des moments où une certaine force visuelle ressort de la mise en scène, notamment lors du braquage au début du film. Mais l'impression qui domine souvent est celle de voir un clip MTV tourner en boucle du fait de la répétition d'images inutiles de fêtes de "spring break". Le scénario, lui, tient la route, même si rien d'étonnant n'arrive et que tout est plutôt prévisible. Ainsi, si la critique - mais est-ce vraiment une critique? - des fêtes des étudiants américains et de la vie qui semble être la plus cool selon eux est assez bien faite, la mise en scène et la superficialité des personnages féminins laissent une mauvaise impression, comme un lendemain de soirée trop arrosée. Le film mérite bien selon moi un 5/10 pour l'originalité de la mise en scène, la performance de James Franco et l'ambiance qui ressort du film mais les nombreux défauts de celui-ci m'empêchent de mettre une note supérieure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
2 apprécient

Autres actions de Slalom Spring Breakers