Avis sur

Stalker par azaseptine

Avatar azaseptine
Critique publiée par le

Je suis un peu embêtée par ce film et je ne sais pas comment le noter.

D'un point de vue technique, le film ne m'a pas bluffé. Je n'ai pas eu la sensation de voir des plans séquences de malade ou de me perdre dans des contrastes colorés à tomber par terre. Non, l'image est juste propre, le rendu est très naturel.

L'histoire est longue. Il ne se passe pas grand chose. On voit trois types qui marchent dans un paysage post-apocalyptique. De temps à autre ils s'arrêtent et philosophent sur la vie, l'art, le réel, le désir... Et voilà le problème: la philosophie. Stalker aborde des sujets très métaphysiques. Alors que je m'attendais à voir un film bouleversant, je me retrouve devant un objet intellectuellement indigeste.

A la fin du film, j'ai eu comme l'impression d'être stupide. Je n'ai pas tout compris. Le point positif c'est que depuis la fin du film je me pose des questions... J'ai envie de comprendre, d'en savoir plus. Je me dis que c'est plutôt bon signe, c'est que le film pousse à la réflexion.

Bref, j'ai écrit plein d'autres trucs, mais c'est très confus, trop confus. Je ne sais pas si le film est bien ou non. J'ai été fascinée par toutes les interrogations que pose le film. Mais j'ai peur que mon jugement soit influencé par le mythe qui entoure ce film. En fait c'est étrange, ce film pousse à la réflexion, il pousse le spectateur à penser par lui même. Mais en même temps, il y'a une telle pression autour de ces films "chef d'oeuvre" qu'il est impossible de ne pas se laisser influencer par l'avis des grands penseurs du cinéma (prof d'histoire du cinéma/art).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1037 fois
12 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de azaseptine Stalker