Into Shitness

Avis sur Star Trek Into Darkness

Avatar Maurice  Ronet
Critique publiée par le

La question est posée : comment ce film a t-il pu obtenir la moyenne ? Que pourrait-on apprécier dans ce film qui semble durer une journée entière ?
Le soupçon de foirage total s'insinue dès la séquence d'ouverture que l'on devine totalement inutile si ce n'est pour pour découvrir que l'Enterprise est un vaisseau amphibie.
Puis l'ennui ne cesse de grandir. On se pose des questions simples comme "comment écrit-on un scénario de nos jours ?", "qui s'occupe des dialogues ?" Et de façon pragmatique : "une personne de l'équipe a t-elle revu le film une fois monté ?".
De façon évidente, la réponse est non. J.J A. a préférer se pignoler sur des détails : portes coulissantes, costumes tergal, ascenseurs, poste de commande, petites lumières qui clignotent... Plutôt que de se poser avec un bon bol de thé devant un moniteur Sony en se demandant si son histoire tenait la route, si son récit était excitant et si par bonheur un peu plus de 50 personnes dans le monde allaient comprendre, trouver un quelconque intérêt au film et plus stupéfiant : mettre des notes comme 8/10 à sa daube.
Car enfin de quoi est-il question ici ?
D'un Khan décongelé qui cherche ses compagnons transformés en Drône Mr Freeze ? D'un patron chelou de StarFleet qui tient des propos incohérents dans le poste de commande d'un vaisseau 10 000 fois plus grand que l'Enterprise ? D'un captain Kirk qui savate un réacteur nucléaire pour le "réaligner" ? D'un Spock qui ressent des émotions plus de 43 ans après la création de la série originale ? De Klingons complètement apathiques qui se font descendre par Khan le cyborg mi-Keanu, mi-Chan sur la planète Kronos ?
Vous l'avez compris, il n'y a rien à comprendre. Le film se révèle être une bouillabaisse consternante rythmée par des combats interrompus entre des vrais-faux méchants allumés et l'équipage de l'Enterprise aussi dynamique que F. Hollande et son crew du moment.

PS : si ce type fait "Star Wars" eh bien... Je rachète tous les DVD "Episode 1, A New Hope" qui traînent sur Le Bon Coin dans un but purement spéculatif. Quant à mes copies VOSTF en Betacam de la trilogie originale je les planque dans un coffre à Genève.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 402 fois
7 apprécient · 6 n'apprécient pas

Maurice Ronet a ajouté ce film à 1 liste Star Trek Into Darkness

Autres actions de Maurice Ronet Star Trek Into Darkness