Faites place pour le général Zod

Avis sur Superman II

Avatar Jay77
Critique publiée par le

Peu de suites arrivent à égaler leurs originaux, Terminator, Retour vers le futur, Rocky et ici, Superman en font partis. En 1980, il était l’un des films le plus attendus de la décennie : Superman II. Plus d’action, plus de spectacle, plus d’émotions. Nous l’avons vu grandir, faire ses débuts en se dévoilant au monde, le super héros américain représentant l’espoir fait son grand retour. Christopher Reeves continue de nous faire croire qu’un homme peu voler…

Ils débarquent sur Terre pour régner…enfin

Même si de toute évidence, les effets spéciaux de Superman 2 picotent les yeux, cette suite est tout bonnement divertissante à souhait, dans le ton de ce que nous avait offert Superman 1. Après avoir présenté nos protagonistes puis posé les bases de cet univers créé par Richard Donner, notre suite des aventures de l’homme d’acier ne lésinera pas sur les sous intrigues. Humour, action, amour, suspense, cocktail détonnant pour film étonnant.

Nous nageons en plein dans le monde des comics, retrouvons le charisme et sourire charmeur de Christopher Reeves, la fougue de Margot Kidder, le génie diabolique de Gene Hackman et le retour d’un Terence Stamp bien remonté. Sa prestation plus que convaincante dans Superman 1 en aura frustré plus d’un. Sitôt arrivé, sitôt repartit.

Cette fois, c’est bien lui la star, et il va nous le faire savoir très vite. Froid, puissant, notre général Zod, la ravissante Ursa et Non, le balèze muet semblant « gémir » ou « agoniser » pour communiquer (et sosie de Bruce, le prof de sport dans les Sous doués), sont sorti de leur prison. Après avoir foutu la pagaille sur la lune, les voila atterrir sur Terre, découvrant leurs pouvoirs, les utilisant pour semer la zizanie dans un jeu de destructions combinant spectacle et humour bien sentit, ridiculisant les faibles humains. La Terre est plus que jamais menacée, surtout que Zod, véritable Hitler galactique, a finit par renverser le président des Etats Unis.

Pendant ce temps, Lex Luthor et Othis, le lent à la détente, séjournent toujours en prison mais pas pour longtemps. Luthor n’a pas oublié la raison pour laquelle il avait atterrit derrière les barreaux : Superman. Après s’être évadé grâce à Mademoiselle Teschmacher, il trouve le chemin le conduisant à la forteresse de solitude, ET, ayant eu vent de la libération de Zod, décide de le retrouver, se rallier à lui, et enfin vaincre son ennemi juré.

Ca doit être pénible de jouer le rôle de Clark Kent? Non, pas
vraiment. Je peux meme dire que j'aime plutôt ça, meme si quelques
fois je me trouve un peu ridicule. Sans lui je dois admettre que, je
ne t'aurais jamais connu.

Quand Superman abandonnait ses pouvoirs

Pour Clark et Lois, c’est LE moment des révélations : avouer leurs sentiments, et pour Clark, ne plus se voiler la face, dévoiler sa véritable identité. Ils se sont assez tournés autour dans l’opus précédent, les voila concrétiser leur relation. Alors que Lois a vainement tentée de prouver à Clark qu’elle savait qu’il était Superman lors d’une enquête près des chutes du Niagara, voila qu’un petit incident tout bête fait que ce dernier est obligé d’avouer la vérité à celle qu’il aime.

Suite à un diner romantique dans la forteresse de solitude, Superman abandonne volontairement ses pouvoirs pour les yeux de sa dulcinée, sans réfléchir un seul instant aux conséquences d'un tel acte...égoïste? Une attitude compréhensive bien qu’indigne du super héros. Et voila, encore la faute d’une femme ! Qu’il est mauvais pour un super héros d’être amoureux. Néanmoins, il y a là une magnifique représentation de notre héros, plus humain, plus attachant que jamais.

Les joies de la mortalité seront de courtes de durée. Clark, coupé du monde, découvrant qu’en fait, être simple mortel, ça craint, apprend le retour de Zod. Aura-t-il droit de revenir sur sa décision et redevenir Superman?

Voyez tout ce qui vous attend dans cet épisode captivant. Les scènes de vol toujours aussi immersives, la démonstration des pouvoirs de notre kryptonien, jubilatoire (mettons de coté cette grosse incohérences : Zod a des pouvoirs télékinésiques ?!), mais c'est surtout la séquence de combat en 3 contre 1 en plein milieu de Métropolis autour des humains que Superman 2 offrira aux amateurs, un spectacle digne de ce nom.

Intenses, puissants, bien que les mouvements et coups portés manquent légèrement de punch (surtout quand on voit Man of Steel), la mise en scène, soignée depuis le début du film, et surtout très détaillée, fera le reste. Quant aux musiques, aux répliques, on ne pouvait pas rêver mieux. Tout ça rend parfaitement justice à notre homme d’acier.

De toute évidence, cette espèce est bien fragile.

Au final, Superman 2, enchaine certes les lacunes visuelles (fonds verts, détourage des acteurs, effets spéciaux datés) et incohérences scénaristiques, il n’en reste pas moins un chef d’œuvre du genre, fascinant de par son intrigue et multiples sous intrigues, livrant des personnages attachants interprétés par d’excellents acteurs, le tout souligné par des méchants dignes de ce nom, un humour bien amené, et une ambiance super héroïque très spectaculaire. Superman reviendra…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
Aucun vote pour le moment

Jay77 a ajouté ce film à 1 liste Superman II

Autres actions de Jay77 Superman II