C’est donc pour ça que Bryan Singer n’a pas réalisé X-Men 3 ?

Avis sur Superman Returns

Avatar James-Betaman
Critique publiée par le

Ce *Superman Returns* a été un mystère toute ma vie. Il me semble l’avoir vu jeune, mais je n’en ai gardé aucun souvenir. Cependant, en le revoyant, certaines images avaient un effet de déjà-vu. Donc ça veut bien dire que je l’ai vu et que je l’ai oublié. Et c’est fort probable que j’oublie ce film de nouveau. Parce qu’honnêtement, entre le mythique **Superman** de **Richard Donner** avec un **Christopher Reeve** qui pète la classe, et un *Man of Steel* de **Zach Snyder** que j’avais trouvé fort sympathique, ce *Superman Returns*, c’est vraiment un p’tit film. Et pourtant, je fais un peu la grimace en le qualifiant de « petit film » parce qu’il y a quand même beaucoup de bonnes choses à dire sur ce *Superman Returns*.

Moi, ce que je retiens de bon surtout, c’est la mise en scène de **Bryan Singer** que je trouve…absolument incroyable. Il est d’une véritable inventivité pour rendre certains plans complètement anodins absolument marquants (Lex Luthor qui lit un journal), et plusieurs plans sont véritablement spectaculaires, notamment vers la fin. On a de nombreux visuels qui sont incroyables, l’île de Lex Luthor ou les passages dans l’espace pour citer les meilleurs exemples.

Mais à côté, on a pas mal d’effets visuels qui soit, ont vraiment vieillis, soit font vraiment kitch et dépassés. Je sais que le film date de 2006, mais ça ne change rien. Toute la séquence avec l’avion qui se crash sur un terrain de baseball, on voit les images de synthèse comme c’est pas possible (surtout avec le blu-ray). Et puis merde, cette photographie… Des fois, elle est capable du meilleur (l’île de Luthor comme je l’ai dit), comme du pire (Metropolis qui est juste dégueulasse ou encore les bureaux du Daily Planet). J’ai surtout l’impression que c’est un problème de colorimétrie, mais entre le costume de Superman aux couleurs ultra criardes et le Metropolis de nuit ultra jaune, ça donne un rendu… qui est vraiment laid. Je suis désolé, la scène de voltige romantique avec Lois Lane fait vraiment mal aux yeux tellement c’est moche et ça dénature une scène qui est déjà ultra mièvre à la base. C’est vraiment lourd à regarder.

Alors quand ces soucis de photographies s’accumulent avec la tête de **Brandon Routh**, je n’y arrive pas. J’ai aucun problème avec le casting général, je trouve même **Kevin Spacey** en Lex Luthor jubilatoire. Mais Brandon Routh en Superman, c’est vraiment un des pires choix de casting que j’ai pu voir. D’abord, il fait beaucoup trop jeune alors que le film se pose comme la suite directe des opus avec Christopher Reeve (qui faisait carrément plus vieux), et puis surtout…où est le charisme ? Superman c’est sensé être le symbole d’une Amérique puissante, c’est un visage carré qui transpire la classe et une voix grave pleine de virilité (enfin, c’est comme ça que je m’imagine Superman). C’est pas un grand gamin tout droit sorti de l’université. Franchement, je ne comprends pas ce choix de casting, c’est une des raisons majeures pour lesquelles ce film passe totalement inaperçu. Entre l’immense Christopher Reeve et **Henry Cavill**, vraiment Routh passe aux oubliettes. Et je comprends cette décision de prendre un acteur inconnu pour le rôle, c’était le cas pour Reeve à l’époque et il est devenu LE visage de Superman, mais là, non !

Mais mon plus gros problème avec *Superman Returns* malgré toutes les qualités que je peux lui reconnaître, c’est qu’on se fait chier. Ça dure 2h30 alors que l’histoire tient sur un bout de papier. Ce qui est encore plus con, c’est que les quelques sous-intrigues qui gagneraient à être développées ne le sont pas, quand d’autres totalement désuètes sont rabâchées encore et encore (on a compris Lois que tu voulais faire un article sur le blackout, pas la peine de le rappeler à chacune de tes apparitions). On a un triangle amoureux jamais utilisé, le fils de Superman qui ne sert quasiment jamais l'intrigue, et la relation entre Clarke et Lois n’a même pas de conclusion. Quant à cet épilogue mon dieu, qu’il est long. Une fois Luthor vaincu, on a droit à dix minutes de Superman à l’hôpital entre la vie et la mort, c’est interminable, on sait tous qu’il va survivre !

Merde ! C’est pour ça que ce film me fout autant les boules, j’ai vraiment l’impression de voir des éclairs de génies engloutis par un océan de mièvrerie et de sous-intrigues dont on s’en bat la race (j’ai compris Lois que tu veux faire un article sur le blackout, tais-toi !!!). Ajoutez à cela des facilités scénaristiques vraiment stupides (du genre, Lois qui va voir Luthor pour rien et qui se fait kidnapper, conne que tu es !!!).
C’est dommage ! *Superman Returns* est dommage parce qu’en retirant peut-être une demi-heure, il pourrait être vraiment appréciable. Surtout que le film joue à fond la carte de l’hommage au *Superman* de Donner et qu’a plusieurs reprises, ça fonctionne vraiment bien. Finalement, de ce *Superman Returns*, on retiendra quelques visuels qui claquent vraiment et un Kevin Spacey vraiment au top de sa forme. Le reste, aux oubliettes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 26 fois
1 apprécie

James-Betaman a ajouté ce film à 2 listes Superman Returns

  • Films
    Cover 2020 une année de films

    2020 une année de films

    Alors voilà, nous entrons dans une nouvelle décennie qui, espérons-le sera aussi foisonnante que la précédente. Il demeure que...

  • Films
    Cover La collec de films de James Betaman

    La collec de films de James Betaman

    Fallait bien que je la fasse un jour cette collec. Donc, là, c'est la liste des films que j'ai en DVD et Blu-ray rangés sur mes...

Autres actions de James-Betaman Superman Returns