Tellement pédophile.

Avis sur Symbol

Avatar Saoirse
Critique publiée par le

En commençant à visionner le film, je me suis demandé dans quoi je m'étais embarqué, dans quel nanar japonais j'étais tombé et que nenni. En continuant le film, on découvre une oeuvre hallucinante, incroyable et folle. Pour l'instant c'est le film le plus inventif que j'ai vu. Surtout dans la façon de traiter le sujet du film que je ne vais pas dévoiler.
Le réalisateur, scénariste et acteur principal du film est Hitoshi Matsumoto, ne connaissant pas le nom je décide de faire mes recherches sur cet allumé. Je ne trouve pas grand chose d'intéressant à part que c'est un comique japonais et qu'il a réalisé "Saya Zamuraï" donc on a pas de matière nécessaire qui pourrait expliquer précisément la création de "Shinboru".

"Shinboru" est un film expérimental sur lequel on aura forcément un point de vue controversé. Soit on aime le film , soit on ne l'aime pas. C'est difficile de tout comprendre du premier coup, car il se passe beaucoup de chose.
Je résume en gros. On nous entrelace deux histoires. La première histoire, à l'aspect très réaliste, ce passe au Mexique, on suivra un catcheur qui se prépare pour son match. La deuxième histoire, nous présente un homme habillé d'un pyjama immonde et coiffé à la "Mireille Mathieu Style" se réveillant dans une salle blanche avec un pénis qui dépasse du mur. Oui un vrai pénis et pénis de petit garçon, oui cela sent le mauvais goût. L'homme appuie sur ce pénis (Déjà, pourquoi il touche un pénis?), on découvre que c'est un pénis d'ange qui fait apparaître pleins d’autres pénis. A chaque pression sur un pénis ( Pourquoi il continue?), cela fait apparaître un objet ou déclenche un événement. Le récit de cette histoire est découpé en trois phases: "Apprentissage, Mise en pratique et Futur."
Le deux trames principales sont étrangement liées. Et je n'en dis pas plus sur l'histoire et l'intrigue, car c'est un film qui ne se conte pas mais se regarde.
Ce que je peux vous dire de plus, c'est qu'on apprendra seulement que pousser un bouton (un pénis) provoque des conséquences et des réactions que l'on ignore.

La réalisation est bien ficelée car l'image est belle et esthétique. Le jeu d'acteur de Hitoshi est volontairement surjoué et la bande-son angoissante des rires d'enfants est bien appliqué car elle est dérangeante.
Le réalisateur a un vrai culot de traiter un thème quasi universel et délicat avec autant de mauvais goût, même si cela reste de l'humour ( c'est de l'humour pipi caca) mais ce qu'on ne peut pas lui enlever et lui reprocher, c'est son inventivité spectaculaire et incroyable dont il fait preuve.
Sur le site, le film dépasse à peine les 120 avis, ce qui est très peu pour un film aussi incroyablement intéressant car il y a de quoi se pencher dessus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2480 fois
21 apprécient · 1 n'apprécie pas

Saoirse a ajouté ce film à 3 listes Symbol

  • Films
    Cover J'ai mis un cœur vert.

    J'ai mis un cœur vert.

    Oui, oui, oui. Je suis au courant qu'il existe une partie "Recommandés" sur Senscritique. Mais rare sont ceux qu'ils ont déjà...

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films des années 2000

    Les meilleurs films des années 2000

    Avec : Symbol, Un prophète, Là-haut, Memories of Murder,

  • Films
    Illustration Top 10 Films

    Top 10 Films

    Anciennement Dans Le Classement: "Vol au dessus d'un nid de coucou" "La liste de Schindler" "La planète des...

Autres actions de Saoirse Symbol