Retour au garage

Avis sur Taxi 4

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

La saga Taxi ! Sur Sens Critique, je n'ai déjà critiqué que le 3 que j'ai trouvé moyen sans pour autant être détestable. Et là, je me suis toujours demandé ce qu'ont pensé Luc Besson, Gerard Krawzyk et Pierre Morel derrière ce projet qui accumulait les mauvais signes, d'autant plus que j'avais comme règle idiote de ne regarder au cinéma que les Taxi pairs. Je ne sais pas et on ne le saura jamais ! Et sachant que tout a déjà été dit ou fait devant ce film à savoir, condamnation public et critique, es-ce que je serai le dernier irréductible critique à défendre une saga qui fait partie de mes plaisirs coupables ? Et ben non ! Comme tout le monde je l'ai trouvé nul.

Un film plus que conventionnel et convenu

Ce film est plat. Mais vraiment plat. Il n'y a pas vraiment de scènes comiques. Les situations sont forcées, l'humour est conne comme pas possible, bref une comédie pourave comme le cinéma français nous offre tous les ans depuis Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (oui pour moi c'est à ce moment que la comédie française a commencé à se casser la gueule, renforcée par la sortie de Bienvenu chez les Ch'ti). Ceci dit la saga Taxi faisait partie pour moi de ces derniers irréductibles qui n'allaient pas tomber dans ce piège. Les 2 premiers volets étaient clichés certes, mais possédaient quand même un humour naturel imprévisible et des gimmick qui faisait vraiment marrer :

Ne vous inquiétez pas Monsieur ! Je n'ai pas le permis.

Ou des situations imprévisibles

Genre tu penses que Daniel allait sauter dans le ravin alors que non (Taxi 1) ou le saut de Taxi en avion (Taxi 2 pour ceux qui pensent que Fast and Furious 7 l'avait breveté).

Mais depuis le 3, il n'y avait que de l'humour "à la française" de nos jours qui ne repose presque sur rien et de moins en moins sur les situations. Même la réalisation qui ne brillait pas tant que ça sur l'innovation à partir du 3 a décliné vers le 4. Cela reste correcte mais quand on voyait les situations inventives et les cascades qui allaient toujours plus loin (voir un peu trop absurdement loin dans le 2), on ne peut qu'exprimer un regret. Oui, ici on a une simple comédie policière bas du plafond et peu inventive à la française. Mais pire que tous ce sont les personnages.

Le Farcy Show

On retrouve les personnages des précédents volets à l'exception de la détestable Lilly (Marion Cotillard qui est partie tournée l'excellent biopic La Môme). 1 bon point, les personnages ont en apparence évolué. Daniel et Emilien (Samy Naceri et Frederic Diffenthal) sont à présent pères de famille (ils ont 2 fils qui sont leur clone enfant Leo et Maxime). Oui en apparence car au fond...ils restent les mêmes. Alain (Eduard Montoute) reste quand à lui le collègue d'Emilien aussi transparent que dans le 3e volet et inutile (mdr, il n'y a guère que le 2nd qui lui donnait un semblant d'importance).

Et ...Bernard Farcy alias Gibert. Qui a osé soumettre l'idée que d'exploiter le commissaire dans ce volet serait une superbe idée. Parce que niveau cabotinage, il se pose là le gars. Sérieux; il a prouvé dans le Grand Charles qu'il pouvait faire autre chose et il était mieux en commissaire cliché un peu raciste sur les bords...Pourquoi en faire un cabot ? C'était ridicule !

Et les autres personnages ça ne vole pas haut non plus car entre Petra (Emma Sjöberg) qui reste la policière plus que compétente des volets précédents (sauf le 3 où elle était enceinte), le gang des belges (oui, après les allemands et les chinois, on ridiculise les belges maintenant) et François Damien où on se demande ce qu'il fout là, ce n'est pas reluisant.

Un volet mollasson

Je vous passerai les détails du scénario qui ne brille pas par son originalité:

  • Il faut arrêter le gang des Belges et leur chef qui est "ultra dangereux".

Bref, un scénario simple et sans intérêt. Dans ce film, tout est mou du genou, manque d'énergie et tout est forcé. Les trouvailles comiques sont du réchauffés, on a troqué la musique de Pulp Fiction par la version Black Eye Peas (sans commentaire). Et évidemment les cascades sont plus que rares. Pour un film qui nous vendait que ça avec quelques trouvailles comiques à l'absurde en arrivé là est juste triste. On dirait que tout le monde sur le plateau s'embêtait à faire une suite qui au final risquait d'être dispensable. Et ce n'est pas la rechute de Samy Naceri qui a arrangé les choses loin de là. Il ne reste que Bernard Farcy qui surjoue inutilement et Djibrill Cissé où on se demande à quoi son caméo a servi (c'était pareil pour Stallone).

Un Taxi est mort

Bref, le film est l'exemple parfait de la suite de trop (tout comme le précédent même si le précédent offrait une très bonne conclusion). Un film tout à fait dispensable, loin du tout premier voir même du second qui possédait quelques intérêts. Depuis, ils en ont fait une série : Taxi - Brooklyn qui s'est avérée une très bonne fausse bonne idée. Mais ça ce sera pour une autre critique (et je ne causerai pas du dispensable New York : Taxi qui surfe sur la même idée).

Version fun de ma critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
Aucun vote pour le moment

Real Cosmic M a ajouté ce film à 9 listes Taxi 4

Autres actions de Real Cosmic M Taxi 4