Verlaine et Rambo à New York

Avis sur Taxi Driver

Avatar Théo  Laglisse
Critique publiée par le

zoom et travelling avant à répétition, ça y est, on entre dans le New York tout sale, ville corrompue de crimes et d'imposteurs et Travis, le justicier errant, a le choix entre deux way of life: écrire à la Verlaine sur sa commode avec reflet de bokeh sur son pare brise de taxi jaune, ou combattre l'obscurité avec des grosses mains qui explosent tout le monde comme Rambo, le choix est dur mais au final tout le monde est heureux et le mystérieux anti-héros voit son portrait affiché sur tous les journaux de la ville

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
1 apprécie

Théo Laglisse a ajouté ce film à 2 listes Taxi Driver

  • Films
    Cover la chambre obscure de 2015

    la chambre obscure de 2015

    Avec : Qu’Allah bénisse la France, Whiplash, White God, The Smell of Us,

  • Films
    Cover urbana vita

    urbana vita

    tout ce qui est nouveau est de ce fait automatiquement traditionnel, t.s. elliot

Autres actions de Théo Laglisse Taxi Driver