It was time someone went Joan Crawford on this kid

Avis sur Ted

Avatar kwyxz
Critique publiée par le

La bande-annonce promettait pas mal, Family Guy et American Dad étaient deux bonnes raisons de regarder Ted en étant confiant. The Cleveland Show était une bonne raison de rester méfiant.

Ted est un ours en peluche qui parle, qui connait ses '15 minutes of fame' puis retombe dans l'oubli tout en restant le meilleur ami de Johnny, lequel est un peu un loser qui a réussi à serrer Mila Kunis on ne sait trop comment. Au début gentil et mignon, Ted devient un véritable bad boy qui se tape des putes, picole comme un trou, est défoncé en permanence, et arrive à séduire la débile légère caissière du supermarché où il bosse.

Alors bien sûr on retrouve une bonne partie de ce qui fait l'humour de Seth McFarlane, les bonnes vieilles vannes sur certaines personnalités, quelques traits d'esprit assez fins, mais il y a aussi pas mal de lourdeurs, et comble du comble une vanne auto-référentielle à Peter Griffin qui aurait pu être drôle mais qui en l'état fait vraiment placement de produit. On a l'habitude avec Family Guy d'avoir droit à une morale gentillette en fin d'épisode, mais généralement contrebalancée par une grosse connerie, là non c'est tout choupi guimauve mièvre alors que le personnage de Ted ne s'y prête pas des masses. On passera outre le fait qu'il défonce la gueule d'un type dans une scène mais n'arrive pas à se défendre contre un autre un peu plus tard, ce qui achève un peu le propos, et on se dit que mouais, y'avait bien quelques références marrantes notamment celles à Sam Jones ou Tom Skerrit, que Norah Jones sait jouer avec son image, mais sorti de là c'est quand même pas bien folichon.

Une belle déception, donc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 571 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de kwyxz Ted