God Apollo!

Avis sur Tenkai-hen Josô - Overture

Avatar Cosmoclems
Critique publiée par le

Je l'ai déjà spécifié dans d'autres avis sur la Licence, mais je suis le plus subjectif des hommes lorsque je parle de Saint-Seiya. Je voue à cet univers l'un de ces aveuglement que l'on peut avoir pour un être que l'on aime, à lui trouver toutes les excuses du monde, alors qu'il est perclus de défauts;
Tenkai-hen Josô, fait partie de cette catégorie.

Beaucoup de choses ont été dites sur ce film, lent, incohérent, prétentieux, elliptique, sibyllin, Kurumada lui-même l'aurait désavoué. Et Il laisse généralement un souvenir amer dans l'imaginaire des fans, comme si le film avait loupé quelque chose, notamment d'être le prélude à une nouvelle guerre sainte, à ce fameux arc que l'on est pas près de voir (vu qu'à peu près tout ce qui est entreprit autour de Saint-Seiya depuis quelques années, semble voué à une certaine forme de médiocrité,ou au moins à louper le coche...). Bref ce cinquième film a laissé les spectateurs dans l’expectative, le bec dans l'eau, avec une déception qui n'a pas pu être changé par le sympathique (j'assume totalement, et je développerai dans un avis consacré!) Legend of Sanctuary.

...Et pourtant je l'ai adoré. Esthétiquement c'est peut-être ce qui s'est fait de mieux dans la licence depuis Le chapitre Hades Sanctuaire, musicalement il propose l'une des meilleures BO des films, et se hisse largement au niveau des meilleures mélodies de la série d'origine (Yokoyama pond notamment un monument avec sa musique dédiée à Apollon), l'animation est ahurissante et envoi aux orties sans problème les derniers arcs Hades, et Soul of Gold, pourtant bien plus récents. La dramaturgie propre à Saint Seiya est à son pinacle, le pathos des Saint (et surtout Seiya) est palpable et finement amené sans être mièvre ou soulant, et pour une fois on ne souffre mille mort physique dans ce film que lors des quelques scènes de bastons, magnifiquement mises en scène et débordantes de cette puissance si particulière à l'univers de Saint-Seiya.
Si le film n'est pas exempt de défauts, loin de là même, il n'est pas non plus la purge infâme sur laquelle les fans lancent des gadins depuis sa sortie, à cet égard Lucifer et Eris ont bien plus raté le coche tant ils sont formatés et insipides.

Malheureusement, et globalement, la licence s’égare et peine à retrouver son lustre d'origine depuis des années, personnes ne semblant être en mesure de relancer pleinement cet univers, d'en saisir sa richesse, ni de comprendre ce qui a fait la gloire et la résonance de Saint-Seiya. Même si les différentes séquelles avaient du potentiel (si si, même Omega, surtout en fait, et Soul of Gold ont leur moment de gloire), seul Lost Canvas tirait véritablement la licence vers ce qu'elle a de meilleure, mais elle a tété annulée...monde de merde.
Un petit mot sur les jeux pour finir, d'une qualité tout juste médiocre, qui ratent eux aussi, hors cinématiques d'attaques et fan service à restituer cet univers où les attaques et déferlantes d’énergie sont plus cosmico-mystico-ésotériques que "concrètes" comme dans un DBZ.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 379 fois
1 apprécie

Autres actions de Cosmoclems Tenkai-hen Josô - Overture