The Dig

Avis sur The Dig

Avatar Antoine Mntlt
Critique publiée par le

Été 1939. L'Angleterre jouit de ses derniers instants de beau temps avant de plonger inexorablement au coeur d'une Seconde Guerre Mondiale qu'elle pensait encore pouvoir naïvement éviter.

Édith Pretty, 56 ans, une femme veuve et en route vers un dessein tragique, engage un "excavator" amateur chargé d'exhumer trois sépultures présentes dans la propriété. Riche, elle poursuit une vieille intuition l'amenant à penser qu'il existe là, sous ses pieds, un trésor enfoui prêt à refaire surface.

Adapté du roman éponyme écrit en 2007 par John Preston, The Dig raconte l'aventure (d'après une histoire vraie) d'une découverte historique, sur fond de course contre la montre.
Dans ce contexte usé, on retrouve à l'écran une doublette Fiennes - Mulligan qui confirment le bon choix de casting d'un film somme toute prometteur et travaillé (malgré de vives critiques concernant le choix de l'actrice, de 20 ans la cadette d'Édith Pretty).

Autodidacte et passionné par la géologie, l'Histoire et également l'astronomie, Basil Brown, pelle en main, finit après une courte négociation par s'enticher de sa mission, et découvre un trésor archéologique à la valeur inestimable, que le British Museum de Londres tente aussitôt de s'accaparer en usant de tous les moyens (il)légaux dont elle dispose.

L'histoire, bien évidemment, je ne l'étayerai pas ici, car il ne s'agit pas là de révéler l'intrigue, qui ne repose d'ailleurs que sur la seule et unique interrogation : que se cache-t-il sous ces "dos de sanglier" ?

Admirablement bien filmé, le film du cinéaste Simon Stone est habillé par une équipe technique cinq étoiles. Les moyens sont là, les promesses aussi.

La mise en scène, rigide sur certains plans, prend de la hauteur et navigue entre les personnages avec une habileté remarquable. Les plans dynamiques, les changements de portraits, les transitions s'enchainent avec originalité et technique.
Les décors ont été pensés et ça se voit. La lumière est travaillée, délicate, même si on la sent flirter parfois dangereusement avec celle d'une telenovela mexicaine, ce flou ultra lourd qui ramène cette touche de miel superflue à un mélo déjà bien assez édulcoré.
Néanmoins, la photographie lancinante et poétique donne envie de s'accrocher à l'histoire.
On a presque envie d'aller filer un coup de main à Basil et ses copains pour satisfaire au plus vite notre curiosité.
Mais cette excitation retombe. Et vite. Le plaisir éprouvé au début du film se mue alors en attente... en très longue attente...
Un long-métrage qui fait son pain sur une simple quête au trésor a pour unique mission d'installer le spectateur dans un suspens basé uniquement sur le contenu du trésor. Il faut juste faire monter la sauce.

The Dig, a décidé de ne pas spoil le contenu du magot avant sa mise en ligne sur Netflix. Suspendu à chaque coup de pelle du bon vieux Basil B et son regard de cocker dépressif, on comprend très vite que toute cette attente est vaine.
Vingt minutes à peine auront suffit à affirmer que la promesse d'être tenu en haleine ne sera pas satisfaite.
Difficile dès lors de stopper sa course, et focaliser son attention sur le reste du récit, qui déroule sans grande surprise vers des déjà-vus aussi nombreux que prévisibles.
Les yeux rivés vers les nuages, les Spitfire - oiseaux mécaniques diablement efficaces en leur temps - annoncent l'arrivée imminente d'un danger qui changera à jamais l'Histoire. Les différents protagonistes se succèdent. Cristallins, ils ne sont pas suffisamment approfondis pour qu'on les prennent en affection. Ils remplissent et n'apportent rien (malgré un casting second rôle très bon).
On sent ici la pression de l'adaptation littéraire, et le manque de créativité/liberté scénaristique.

En clair, The Dig ne joue pas à tenter de surprendre, mais il soigne ses traits à travers un casting juste, une mise en scène feutrée, certainement trop à mon goût.
Un bon Netflix, un film moyen, donc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 154 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Antoine Mntlt The Dig