Un portrait intimiste d'Oscar Wilde

Avis sur The Happy Prince

Avatar Quotidien du Cinéma
Critique publiée par le

Le premier long-métrage de l’acteur, et donc désormais réalisateur, Rupert Everett, arrive le 19 décembre 2018, quelques mois avant la mise en place effective du Brexit au Royaume-Uni. En effet, le film suit les dernières années d’une éminente figurante littéraire, Oscar Wilde, à travers ses pérégrinations entre l’Angleterre, la France et l’Italie. Lire la suite...

Boris Szames pour Le Quotidien du Cinéma

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 285 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Quotidien du Cinéma The Happy Prince