Zombies à la sauce british

Avis sur The Last Girl - Celle qui a tous les dons

Avatar xLaïkax
Critique publiée par le

Tout d’abord, je dois avouer que j’ai à la base une légère aversion pour la thématique « zombie » j’ai l’impression de devoir en bouffer à toutes les sauces ces dernières années, que ça soit au cinéma ou dans les jeux vidéos. Pourtant en 2016 j‘ai eux l’occasion de voir deux films de zombies aux formats atypiques et qui m’ont beaucoup plus : Warm bodies, et Dernier train pour Busan. J’ai aimé ces films parce qu’ils ont su prendre totalement à revers les clichés et idées préconçues que je pouvais avoir sur ce genre de films. C’est donc le cœur léger et plein de bonne volontés que j’ai entamé le visionnage de The girl with all the gifts.

L’histoire

C’est une histoire que je trouve très difficile à raconter sans trop la spoiler (de l’aveu même du réalisateur). Du coup, je suis un peu emmerdé, mais en gros, c’est un film post-apocalyptique qui a pour cadre un royaume uni dévasté. Dans un camp militaire, des enfants sont enfermés dans des cellules, et les adultes semblent voir en eux une grande menace, ils les craignent vraiment. Une de ces enfants semble différente, plus vive et joyeuse : Mélanie. Une seule adulte qui leur donne des cours semble considérer ces enfants comme des êtres humains et ne pas être particulièrement effrayé. Honnêtement si je continue, je vous spoil l’essentiel de l’intérêt du film qui repose sur des petits effets de surprise. Bon pour être honnête, dans l’ensemble il y a mon goût peu de surprises dans le scénario, et j’ai même trouvé que parfois les ficelles étaient un peu grosses. Il est intéressant de savoir que ce film est une adaptation d’un roman éponyme de Mike Carey et qu’il a lui-même participé à l’adaptation scénaristique de son œuvre. Mike Carey est un auteur de comics qui a entre autres travaillé pour Marvel et Vertigo. J’ai eu cette information après le visionnage du film, et je dois avouer qu’avec le recul, on peut sentir certaine pâte comics dans ce film (oui ok, ça veut absolument rien dire, mais dans mon esprit c‘est parfaitement limpide, moi aussi, j’ai droit d’écrire des trucs imbitables comme les « vrais » critiques de cinéma). J’ai aimé que le film mette à la fois en avant des enfants et des personnages de femmes fortes, ce qui est relativement peu courant dans le cinéma en général. Le fait que le personnage principal soit un enfant, donne lieu à des scènes très fortes parfois limite malaisante, mais je trouve que justement c’est une des réussites du film. Par contre j’ai pas aimé les punchline disséminées ici et là qui je trouve font tomber la tension.
La réalisation

Le réalisateur Colm Mcarthy, n’est pas en noob, il a entre autres réalisé et c’est notable la saison deux de l’excellente série Peaky Blinders et honnêtement, ça se voit. J’ai trouvé que la réalisation était très propre, bien qu’à m’ont avi assez classique, il prend peut de risques. J’ai beaucoup aimé les lumières, qui me rappellent d’ailleurs pas mal celles de Peaky Blinders. Mon gros coup de cœur dans ce film, c’est la musique, j’ai reconnu directement les sons de Cristobal Tapia de Veer qui m’avait fait planer avec les musiques de la série Utopia (la meilleur série de tous les temps, si tu ne l’a pas encore vues, fonce pauvre fou.folle !), la musique réussi à poser un peu de tension là où le montage à mon avis échoué à le faire. En effet, je m’attendais à être tenu un peu plus en haleine, et ça n’a pas du tout été le cas, j’ai trouvé le montage peut être un petit peu trop mou.
Les Actrices

L’actrice principale, Sennia Nanua qui joue de Mélanie m’a vraiment impressionné, elle surclasse dans ce films l’ensemble des acteurs.trices adultes ( Un casting incluant pourtant Glenn Close, Gemma Arterton qui sont deux des plus grandes actrices britanniques (enfin je pense)). Je l’ai trouvée, juste, touchante, attachante, du début à la fin. J’espère sincèrement la revoir dans d’autres films, ce qui ne devrait pas manquer d’arriver elle a en effet remporté le prix de la meilleur actrice au Festival international du film de Catalogne 2016 . Gemma Arterton, s’en sort pas si mal, et Glen Close aussi, mais j’ai trouvé leur deux personnages bien fade à côtés de celui de Mélanie. Malgrès leur performances plus qu’honorables j’ai eu beaucoup de mal à ressentir quelques émotions que ce soit pour leurs personnage.
Ma conclusion

Alors comment dire… Je n’ai pas passé un mauvais moment en visionnant ce film, mais ça n’était pas non plus un bon moment. Dans l’ensemble, je suis très mitigé, j’ai trouvé que l’histoire aurait pu être vraiment intéressante, qu’il y avait de bonnes idées, mais qu’elles sont à mon avis trop peu développé dans le film (malgré tout, le film m’a donné de lire le livre originel). Ce qui sauve un peu le tout, la performance de Sennia Nanua, et la musique qui déchire vraiment. En résumé, un film que je juge moyen, qui me laissera surement pas une trace indélébile, mais qui je pense pourra plaire aux amateurs.trices du genre (si vous n’êtes pas trop regardant.e.s sur les maquillages bien sûr).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 346 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de xLaïkax The Last Girl - Celle qui a tous les dons