Bale, Bale, Bale, comme le jour.

Avis sur The Machinist

Avatar FPBdL
Critique publiée par le

Dormir, c'est pas qu'inutile !
Demandez à Trevor ce qu'il en pense !?
Mine décomposée, plus fin encore qu'un fil de fer rouillé, Reznik n'a pas dormi depuis un an. Sa conscience altérée par le manque extrême de sommeil lui joue de vilains tours.

- The Machinist - est un film sur la paranoïa et les troubles obsessionnels, l'isolement psychologique et social ; le monde de l'entreprise et la condition ouvrière en seconde lecture ; un thriller percutant, un drame déchirant.
Christian Bale est méconnaissable. Près de 30 kg perdus pour habiter ce personnage d'exception. A le voir torse nu aux premières images, il est facile de comprendre son implication dans le personnage de Trevor.

Les rôles sont bien écrits, le sien tout particulièrement, et rendent compte d'un scénario abouti qui monte en puissance une histoire coup de poing.
Le spectateur est pris dans la tête de Trevor, aspiré dans la tourmente, absorbé par les signes bizarres qui apparaissent, magnétisé par ce drôle de type confronté à des énigmes à résoudre.
Le film est construit sur une intrigue intelligente que l'on devine peut être cependant un peu tôt, mais ce superbe récit laisse une très bonne impression générale.

De belles images aussi, le ciel gris, sombre, comme reflet de l'état psychologique du héros perturbé.
Des plans soignés qui s'amusent des perspectives, agrandissant les pièces ou les rétrécissant, donnant plus de corps à Reznik l'obsessionnel.

Du vrai cinéma.

BA : https://www.youtube.com/watch?v=G3JeW7nK0Fc

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3507 fois
63 apprécient · 1 n'apprécie pas

FPBdL a ajouté ce film à 2 listes The Machinist

Autres actions de FPBdL The Machinist