Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Into the Darkness

Avis sur The Monster

Avatar The Lizard King
Critique publiée par le

Je ne m'attendais pas à grand chose à propos de ce film...

Plus grande fut ma surprise!

En effet, nous faisons la connaissance de Kathy (Zoe Kazan, petite fille de...) et Lizzy Ella Ballentine).
Lizzy -10 ans- nettoie le salon, dont la table basse est jonchée de bouteilles de bières, whiskey et autres...
Puis la fillette s'y prend à plusieurs fois pour réveiller Kathy, car celle-ci à la gueule de bois.
Il est 09h00
Elles doivent partir quelque part...

Kathy est enfin prête...à 16h30.

Le voyage en voiture nous apprend une chose, par le biais de deux plans sans parole.
L'on y voit Kathy agiter nerveusement ses doigts d'une certaine manière, puis c'est au tour de Lizzy de faire de même...

Ces deux plans nous indiquent qu'il s'agit d'une mère et de sa fille.
Juste après, Lizzy appelle Kathy "Mommy".
Avant cela, nous aurions pu croire (du fait d'un écart d'âge plutôt étroit) que les deux personnages étaient des sœurs

Quelques flashbacks nous montrent le quotidien de cette famille mono-parentale, fait d'abus d'alcool, de violence verbale, psychologique et physique (via une unique gifle non méritée, ce qui fait déjà beaucoup).

L'interprétation du duo féminin (par ailleurs seuls personnages principaux) mêle fragilité, désespoir, amour et confusion.
Ce qui amène beaucoup de scènes très touchantes et glaçantes de vérité.

Puis lorsque la dépanneuse arrive, le film bascule dans l'horreur pure, via une splendide créature aussi sombre que la nuit.
Le fameux monstre-titre est indéfinissable, si ce n'est que c'est une bête quadrupède avec une bouche fortement dentée, dont le design crée par Paul Gerrard et les effets de plateau (point de CGI, ici c'est à l'ancienne) assure une présence tangible et effrayante (bon point aussi pour les effets sonores du monstre).

N'ayons pas peur de le dire, The Monster est un film d'horreur intimiste, porté par les deux actrices principales qui révèlent un réel talent dramatique (d'ailleurs pour ma part, c'est la première œuvre dans laquelle je les vois).

Une belle surprise que cet écrin fragile et ténébreux à la fois, qui explore avec brio les liens compliqués unissant cette mère alcoolique et sa fille qui subit....

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2469 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de The Lizard King The Monster