Et c'est reparti pour un tour

Avis sur Transformers : L'Âge de l'extinction

Avatar kwyxz
Critique publiée par le

J'espérais vainement que le troisième serait le dernier mais les voies du marketing et d'Hollywood étant impénétrables (et Michael Bay semblant prendre beaucoup trop de plaisir dans cette aventure) voici donc Transformers : Age of Ultr... Extinction, quatrième épisode d'une série qui aurait dû s'arrêter dès le premier.

Au chapitre des bonnes choses, Shia LaBeouf a disparu ainsi que la totalité du cast des précédents épisodes. Ouste, place faite aux nouveaux personnages, Mark Wahlberg en papa poule insupportable, Nicola Peltz en damsel in distress insupportable, Jack Reynor en beau gosse à peine supportable, quelques Transformers qu'on avait déjà vus, quelques Transformers qu'on avait jamais vus, toujours ces nanas au physique impeccable du monde imaginaire de Michael Bay où toutes les femmes sont top models mais où les mecs peuvent ressembler à TJ Miller, et Stanley Tucci.

J'aimerais prendre deux minutes pour parler du personnage de Stanley Tucci parce qu'il est sans l'ombre d'une contestation possible le truc le plus intéressant du film, et pourtant on parle d'un film avec des robots-dinosaures géants dont l'un est un tyrannosaure qui crache du feu qu'Optimus chevauche en brandissant une épée comme dans Musclor. C'est vous dire à quel point le personnage de Stanley Tucci est maboule. Il commence un peu comme une caricature de Steve Jobs mais version Tony Stark, genre scientifique un peu fou hyper control freak qui fabrique des armes mais qui ne le fait que pour la beauté de la science, bon il sait que ses armes vont être utilisées pour les mauvaises raisons mais allez c'est pas trop grave. Il a la petite barbe, il a les mimiques, c'est vraiment Robert Downey Jr. Et progressivement dans le film il se mue en Craig Pelton. Ça sort complètement de nulle part, le personnage a genre une prise de conscience qu'il fait que de la merde et qu'il met en danger l'humanité et le voilà devenu complètement hystéro-débile, on oublie sa petite barbe, on ne voit plus que Jim Rash. Rien que pour cette performance hallucinante je mets deux points de plus.

Pour le reste, c'est du destruction-porn interminable au scénario écrit sur du papier-cul déjà utilisé, on a l'impression de voir un remake du 3 exporté à Hong Kong, et malgré les dinosaures c'est une overdose interminable d'explosions et de destruction sans queue ni tête dont on ne comprend même plus les tenants ni les aboutissants. Donc Steve Stark Pelton ressuscite Megatron par accident mais dans le même temps son associé-de-la-CIA-mais-pas-trop à invoqué Lockdown qui massacre tous les gentils Transformers encore en vie et on sait pas trop pourquoi ils ne peuvent utiliser que le Transformium des Autobots mais y'a certainement une raison et durant la bataille finale les Autobots doivent se fader non seulement Lockdown et ses séides mais aussi les robots de Megatron qu'ils battent on sait pas comment vu qu'ils peuvent changer de forme comme ils veulent mais le font pas (tiens, presque comme dans ASM2 et Avengers 2) mais en fait Megatron il se barre à la fin parce qu'il faut bien qu'il y ait un épisode 5 et 6. Je déconne pas, y'a pas vraiment de fin donc c'est évident qu'on entame une nouvelle trilogie.

Ah sinon y'a Optimus Prime qui bute un méchant humain. Mais bon vu qu'il arrachait déjà la tête d'ennemis désarmés qui demandaient grâce dans les précédents on va dire qu'on en a vu d'autres.

Le pire dans tout ça est que ça dure 2h45. Au cinéma je pense que j'en serais ressorti avec un cancer au cerveau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 448 fois
3 apprécient · 3 n'apprécient pas

kwyxz a ajouté ce film à 1 liste Transformers : L'Âge de l'extinction

Autres actions de kwyxz Transformers : L'Âge de l'extinction