les mandarins

Avis sur Un grand patron

Avatar André Desages
Critique publiée par le

Gros succès de l'année 1951, ce film est généralement peu cité dans les histoires du cinéma. Pourtant, une nouvelle vision est une nécessité. Le scénario signé Yves Ciampi et Pierre Véry (l'auteur des Disparus de Saint-Agil et autre Assassinat du père Noël) est plus complexe qu'il n'y parait et apparait in fine comme un tableau pour le moins critique du monde médical et, à travers lui, d'une certaine bourgeoisie française. Le personnage de mandarin, remarquablement interprété par le génial Pierre Fresnay, se situe au centre de plusieurs histoires ayant chacune leur enjeu: faire de son neveu un héritier ou, à défaut, un médecin; obtenir son entrée à l'Académie en faisant valoir la réussite de sa nouvelle méthode chirurgicale dans la greffe rénale; prendre soin d'un enfant orphelin dont la tante est décédé peu après une de ses interventions. Porté par Pierre Fresnay, qui dans cette partie de sa carrière incarna beaucoup de personnages héroïques et humanistes, le film est passionnant du début à la fin et témoigne de la réalité de la profession médicale dans les années 50. Ancêtre des séries TV se déroulant dans cet univers, mais bien supérieur à elles, UN GRAND PATRON est sans doute le meilleur film d'Yves Ciampi, la carrière ultérieure de ce réalisateur n'ayant pas tenu toutes les promesses de ce coup d'éclat.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 540 fois
1 apprécie

Autres actions de André Desages Un grand patron