Avis sur

Un shérif à New York par FrankyFockers

Avatar FrankyFockers
Critique publiée par le

Un flic d'Arizona, sorte de cow-boy un peu plouc mais pas con pour autant, macho, séducteur, viril et un peu bouseux, débarque à New York pour escorter un prisonnier, mais celui-ci s'évade. Il s'aventure alors dans les bas-fonds new yorkais à sa recherche.
Un Don Siegel qui a un peu vieilli, qui n'est pas génial, mais qui est tout de même super plaisant !
deux choses importantes concernant ce film :
- il s'agit de la première collaboration Siegel / Eastwood, et dieu sait qu'elle donnera naissance à un paquet d'autres grandes réussites.
- le film joue constamment sur le décalage entre le shérif cowboy un peu cul-terreux perdu dans un new york en pleine période baba contestataire de la fin des 60's. Et tout est construit selon ce décalage, cette incompréhension entre ces deux mondes. Ce qu'il y d'absolument génial dans le film c'est que ce décalage se joue aussi dans le paratexte : on sent vraiment que Siegel est un cinéaste du Hollywood classique, qui s'aventure dans un cinéma moderne, contemporain et qu'il est encore en décalage perpétuel avec celui-ci. Le Shérif à New York, c'est aussi et surtout Siegel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 437 fois
1 apprécie

Autres actions de FrankyFockers Un shérif à New York