Je prends un billet sans la moindre hésitation... !!!

Avis sur Un voyage avec Martin Scorsese à travers le...

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Un voyage à travers le cinéma américain avec un homme aussi passionné et aussi passionnant que Martin Scorsese ??? La question ne se pose même pas, on accepte tout de suite de prendre un billet.

L'ensemble se compose de trois parties d'une durée totale de 225 minutes qui passent à la vitesse à laquelle une pellicule nitrate s'enflamme, c'est-à-dire très très rapidement, et aborde le cinéma du Pays de l'Oncle Sam de Griffith jusqu'au moment où Scorsese a débuté, la fin des années 60.

J'ai beau avoir plus de 15 ans de cinéphilie dans les dents, le réalisateur de "Taxi Driver" a quand même réussi à me faire découvrir deux-trois titres que je ne connaissais pas. Pas une mince affaire, moi qui croyais pratiquement tout connaitre, un petit coup à l'orgueil en même temps qu'une petite caresse dans le bon sens du poil pour ma passion pour le Septième Art.

Si les deux premières parties, qui abordent le cinéma américain à travers ses nombreux genres, sont bien évidemment prenantes, j'avoue que j'ai une petite préférence pour la troisième qui évoque les diverses catégories de réalisateurs. D'ailleurs, je regrette même qu'il n'y ait pas eu une quatrième partie dans la même thématique qui aurait permis à Scorsese de parler de géants, dont il fait mention rapidement à la toute fin tout en exprimant le regret de ne pas avoir plus de temps pour justement beaucoup mieux les approfondir, comme Preston Sturges, Ernst Lubitsch ou encore Alfred Hitchcock...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 538 fois
10 apprécient

Plume231 a ajouté ce documentaire à 1 liste Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain

  • Films
    Cover Top Martin Scorsese

    Top Martin Scorsese

    Mon top d'un géant, d'un cinéaste qui justifie à lui seul la raison d'être du cinéma, le plus grand sorti du Nouvel Hollywood...

Autres actions de Plume231 Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain