Everybody be cool.

Avis sur Une nuit en enfer

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

Tarantino c'est le genre de type avec qui partager équitablement est impossible.

On en connait tous au moins un comme ça, qui par principe en veut plus que toi.

Transformant l'histoire imaginée par Robert Kurtzman en la gonflant de ses délires, obsessions, humour et dialogues - multi références au cinéma - La horde sauvage, Génération perdue, un type avec un tshirt Assaut, la podophilie, un autre qui fait des pop-corn avec son corps enflammé, les burgers de chez Big Kahuna , Quentin joue même un rôle de premier plan, le frère dégénéré de Clooney - qui a dit Science-Fiction ? -, et j'imagine le pauvre Rodriguez - qui prend les commandes du projet - du moins officiellement -, Kurtzman jugé trop inexpérimenté pour ce film devenu forcément énorme vu la notoriété nouvelle de QT en cette fin des 90 - ce pauvre Roberto, un fou jeté sur le plateau tout le temps, lui murmurant à l'oreille " moi je vois ça plutôt comme ça ", des " Ah bon ? Mais ça serait pas mieux si tu mettais ta caméra là ?", le sang froid du mexicain prouve sans doute toute l'amitié qu'il a pour Tarantino mais purée, quelle arnaque !

"Mais Quint ! C'est notre film et on avait dit fifty-fifty pendejo"

"T'inquiète ma couille ! Dès qu'on arrive au Titty Twister c'est pour toi ! Tu pourras même me buter !"

Perspective délectable s'il en est.

Harvey Keitel en Pasteur qui déteste Dieu, Clooney - et son vibro-pieu - tatoué en salaud avec du coeur, pourvoyeur des Urgences, John Saxon, Juliette Lewis et son absence presque totale de dialogue, Danny Trejo - si le cancer avait un visage ce serait le sien non ? -, Fred Williamson, Cheech Marin dans un triple rôle, Salma Santanico Pandémonium Hayek - purée de moi !- et Tom Savini en Sex Machine !

Un film forcément culte qui me rappelle cette époque lointaine, où c'était moi qui, sous de fallacieuses excuses - tu verras, il y a le mec qui joue dans Urgences ! - entraînai ma Lison au cinéma.

Ma douce Lison qui aujourd'hui arrive à me convaincre d'un "Mais si, tu vas voir, y'a écrit que c'est un peu comme Heat" pour me taper un Ben Affleck.

J'deviens trop vieux pour ces conneries.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2342 fois
82 apprécient · 3 n'apprécient pas

DjeeVanCleef a ajouté ce film à 3 listes Une nuit en enfer

Autres actions de DjeeVanCleef Une nuit en enfer