Avis sur

Ursus la terreur des Kirghiz par StéphaneE

Avatar StéphaneE
Critique publiée par le

Le péplum était l'un des genres les plus prisés en Italie durant les années 60, avant d'être remplacé par le western spaghetti. C'est un genre très populaire, très familial, qui met en avant des héros musclés tel Maciste, Hercule ou bien Ursus pour les plus connus. Au péplum classique (quoique dans ce cas précis, on parlerai plus de film d'aventure), La Terreur des Kirghiz associe un second élément, à savoir le fantastique. En effet, aux traditionnelles scènes de batailles ou de combats s'ajoute un monstre qui s'avère être un humain qui se transforme sous l'effet d'un filtre magique. Un ingrédient qui accroît le côté sympathique du film et qui vient bonifier un scénario somme toute très classique. Autre originalité de ce film, réalisé par Antonio Margheriti mais aussi par Ruggero Deodato (qui deviendra célèbre avec son Cannibal Holocaust), le fait qu'Ursus, incarné par le culturiste Reg Park, ne soit pas invincible et qu'il se fasse ratatiner par le monstre, ce qui l'exclue de l'écran durant quelques temps, laissant sa place à son frère Ilo qui devra démêler cette mystérieuse affaire du monstre. La Terreur des Kirghiz, sans être un grand film spectaculaire car il n'en a pas les moyens financiers, parvient néanmoins à maintenir un rythme constant, joue avec les retournements de situations, présente à l'écran de jolies filles (la brune Mireille Granelli, fort charmante) et nous fait passer un bon moment devant notre écran, ce qui est bien le principal...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 511 fois
1 apprécie

Autres actions de StéphaneE Ursus la terreur des Kirghiz