Avis sur

Vampire Girl vs. Frankenstein Girl par mxmxm mxmxm

Avatar mxmxm mxmxm
Critique publiée par le

Avec ce nouveau film dont le titre annonce la couleur, on retrouve Yoshihiro NISHIMURA derrière la caméra, et cette fois ci accompagné par Naoyuki TOMOMATSU, réalisateur de quelques films au noms aussi fleuris que Attack Of The Schoolgirl Zombies ou Zombie Self-Defense Force. Adapté d’un manga de Sungiku UCHIDA, Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl nous jette rapidement dans le bain avec un pastiche de western enchaîné d’une attaque d’écolières zombies, heureusement vite dérouillées par notre vampire de charme interprété par la sympathique Yukie KAWAMURA. En moins d’une minute, on assiste à notre première débauche d’effets spéciaux signés Yoshihiro NISHIMURA. Et on peut dire qu’il semble en grande forme sur ce point.

D’un point de vue scénaristique, pas vraiment de temps à perdre, il suffit de dire que le titre se suffit à lui même pour comprendre de quoi il en retourne dans ce Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl. Si NISHIMURA exerce une fois de plus d’une main de maître dans le domaine des effets spéciaux, le scénario et la réalisation sont un peu décevant de la part d’un tel réalisateur. Même si le film contient une petite dimension sociale critiquant sans vergogne les modes grotesques et sectaires qui sévissent chez les lycéennes japonaises, des gyaru au gothic lolitas, Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl se trouve être moins audacieux et dérangeant que ne l’était Tokyo Gore Police. Alors que sous le grotesque de son précédent film se cachait une satire sociale aussi violente que dérangeante, NISHIMURA réalise ici une véritable comédie à l’esthétique proche d’un drama lycéen. Et si l’humour n’en demeure pas moins noir et corrosif tant il est excessif – un club de lycéennes s’entraînant tout au long du film pour un concours de taillage de veines – il tend rapidement à devenir assez limite, notamment avec une poignée blagues sur les ethnies et les nationalités.

Au delà de ces considérations, NISHIMURA fait une fois de plus preuve de son talent de metteur en scène et revient avec de nouvelles trouvailles visuelles, s’amusant avec les lumières du film pour créer des ambiances pour chaque personnage et offrant quelques jolies séquences, notamment une pluie d’hémoglobine en musique absolument sublime.

Au niveau du casting, Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl ne démord pas de la tradition film de potes chère au studio Sushi Typhoon ; on retrouve Takumi SAITŌ, qui interprétait le fils de la riche famille d’industriels de Robogeisha ainsi que la talentueuse Eihi SHĪNA, héroïne de Tokyo Gore Police, pour un caméo.

Si Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl déçoit légèrement compte-tenu du fait que NISHIMURA se trouve derrière la caméra, il n’en demeure pas moins une comédie d’assez bonne facture qui fait office de récréation entre Tokyo Gore Police et le nouveau coup de massue du maître : Helldriver.

Retrouvez cette critique sur Journal Du Japon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 317 fois
1 apprécie

mxmxm mxmxm a ajouté ce film à 2 listes Vampire Girl vs. Frankenstein Girl

Autres actions de mxmxm mxmxm Vampire Girl vs. Frankenstein Girl