Breakable, selfish and in the end responsible Rose-Lynn

Avis sur Wild Rose

Avatar Therru_babayaga
Critique publiée par le

"Vous pouvez oublier "A Star is born".

Une déclaration un peu mensongère tout de même.

Non, vraiment pas, "Wild Rose" ne joue pas dans la même cour que "A Star is born". Ni en performances d'acteurs, ni de mise en scène, et encore moins en termes de scènes de concert, et ne parlons pas des chansons. "Shallow" restera une chanson mémorable dans les années à venir, personne ne se souviendra d'une chanson de la rose sauvage, chansons qui n'existent qu'à l'intérieur de sa structure narrative.
D'ailleurs, la comparaison n'a aucun sens, les deux films n'ont strictement rien à voir l'un avec l'autre, et ne prenne pas du tout le même point de vue pour raconter la montée d'une artiste d'inconnue à reconnue.

"Wild Rose" nous raconte l'histoire d'une jeune femme de Glasgow (Écosse) qui passe de mauvaise mère capricieuse et irresponsable qui ne s'intéresse qu'à la musique country et à faire une carrière à Nashville (La Mecque du country), à une femme qui choisit la présence de ses enfants et qui accomplit son rêve d'une autre façon après avoir appris sa leçon et ce qui compte vraiment.

Rien n'est très profond dans le propos, ou particulièrement complexe dans les émotions de Rose-Lynn, malgré une très bonne interprétation de Jessie Buckley, qui tient vraiment le film sur ses épaules. Le film maintient notre attention grâce à son jeu d'actrice, très crédible et dynamique, et qui apporte juste ce qu'il faut d'honnêteté pour nous pousser à la suivre dans sa quête. Ses émotions, son accent, son envie de vivre, ses espoirs, sa tendresse pour ses enfants... Une très belle performance, vraiment, de celles qui nous rendent un personnage attachant malgré ses nombreux défauts et ses failles.

Par contre, à nouveau un peu mensonger, c'est ce "Wild" dans le titre. "Sauvage", rien ne l'est non plus dans ce film, ni son personnage principal ou les petites péripéties de sa vie quotidienne, ses manquements. Même la personnalité de Rose-Lynn n'est pas si subversive que ça, vu comme elle se range très vite une fois qu'elle a ses enfants à charge. Aucune scène, aucun moment ne vient justifier ce surnom, car l'un dans l'autre, le film se montre assez gentillet et bienveillant envers ses personnages, un peu trop même. D'autant plus qu'il ne prend pas le temps de s'attarder sur ses moments difficiles, enchaînant un peu trop vite les scènes de tension et de réconciliations sans nous laisser le temps d'absorber la portée de l'un et de l'autre.

Certes, il y a des moments durs pour notre héroïne, des instants qui font de la peine, des instants qui nous touchent. Cependant, rien qui vienne nous chambouler complètement de l'intérieur par contre, parce que tout reste trop sage, surtout au niveau de la mise en scène, qui fait juste un travail respectable pour ce genre de productions. Le côté "drame social" se voit un peu trop appuyé sans vraiment l'explorer à fond, et le côté "musique" n'a pas cette grandiloquence des émotions et de la performance comme dans d'autres films du genre.

"Wild Rose" se suit avec plaisir grâce à son interprète principal, sa très jolie voix, son accent et la justesse de ses émotions, mais ne laisse aucune impression durable, se contentant de raconter une histoire de façon honnête mais relativement sage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Therru_babayaga Wild Rose