Sauvage, sanglant et décérébré

Avis sur Wilderness

Avatar etiosoko
Critique publiée par le

Un groupe de prisonniers composé de sadiques, assassins, violeurs, braqueurs, et autres gais-lurons se retrouve sur une ile, soi-disant pour apprendre la vie lors d’un stage de survie. Il se joint à un autre groupe, de filles cette fois, tout aussi engageant. Mais il s’avère qu’il s’agit du piège d’un mystérieux fou dangereux particulièrement violent et revanchard qui les a enfermés sur place pour mieux les éliminer un à un de manière pour le moins crue et noyée d’hémoglobine. Au-delà de leur propre bêtise et méchanceté qui les fait se tuer entre eux, la seule issue pour nos braves gentlemen est de devenir encore plus barbare que leur prédateur pour survivre.
Sauvage, sanglant et décérébré. Pour les amateurs, pourquoi pas ? Prévisibilité, incohérences à chaque minute, jeux d’amateurs, caricatures de chaque personnage, on finit par se marrer devant ce qui semble plutôt un film comique, lamentable jusqu’à une fin qui ose encore nous infliger le happy end du couple vainqueur qui s’éloigne au soleil couchant. Le seul plaisir de ce film se résume à se laisser engloutir par la sauvagerie d’une sorte de jeu vidéo en vase-clos totalement dépourvu d’intelligence, de structure stratégique et de charme.
Comble d’ennui, je n’ai pas eu d’autre choix que de me taper la VF. Y’a des soirs comme ça… j’aurais mieux fait de me revoir La grande vadrouille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 271 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de etiosoko Wilderness