Caudebec City

Avis sur Willy 1er

Avatar Echaper
Critique publiée par le

Daniel Vannet, est un homme comme tout le monde. Un jour il ira à Caudebec, un appartement il en aura un, des copains aussi et puis un scooter. Et il vous emmerde. A moins que ce ne soit Willy ?
L'histoire de Willy est vraie (ou presque). C'est celle qu'a vécu l'acteur principal.
À la mort de son frère jumeau, Willy, cinquante ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin : Caudebec. Inadapté, pour ne pas dire handicapé, Willy part trouver sa place dans un monde qu’il ne connaît pas. Un monde qui ne veut pas de lui, ou si peu, juste pour se moquer.
Le film se construit par étapes. Ce sont les rêves inaccessibles de Willy. Les envies d’émancipation. Comme un ados qui veut quitter ses parents, avoir son scooter et son premier job, Willy part, à cinquante ans. L'histoire est touchante, la quête est réussit et le héros ordinaire ne l'est pas tant.

Ce qui gêne la plus part des spectateurs est la méchanceté du film. Cependant elle est ô combien défendable, le film ne se moque pas vraiment. L'humain est méchant, moqueur et profiteur. Savoir que cela existe, ça ne plait pas toujours. L'humour est finalement là, rire plutôt que pleurer.
Ce film très humain parle de sujet grave de la société. Illettrisme, l'homophobie, la crise, la sexualité. Et par des plans très esthétiques ils élèvent leur héros, il se pense Ryan Gosling dans le monde dangereux de Drive, il n'est qu'un illettré dans une France en crise.

A part l'aspect non professionnel des acteurs, il n'y a pas tant de points commun avec les films et séries de Bruno Dumont (Ma Loute et P'tit Quinquin entre autre). Il semblerait que cette comparaison ne soit pas juste. Le scénario est ici mieux exploité que dans les films de Dumont. De plus, les personnages sont méchants entre eux sans que les réalisateurs n'aient besoin d'en rajouter une couche derrière. De plus le film a un aspect rétro-raté très réussit. Un diaporama un peu kitsch, des titre à la police douteuse, et des touches de mauvais gout tout à fait appréciables.

Willy 1er est un roi. Un roi naïf, dans un royaume en ruine, trônant sur sa laveuse automatique, auprès d'un peuple qui ne veut pas de lui. Mais Willy est heureux. Et il vous emmerde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5942 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Echaper Willy 1er