Les Super-Héros par Singer

Avis sur X-Men

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Les X-Men ! Je vais enfin critiquer le film qui a lancé la mode des films de super-héros du 20e siècle. Même si le coup de boost a été amorcé par les succès de Blade et de Men In Black. Adapter les X-Men étaient sur le papier assez hardcore car il fallait condenser l'essentiel de 40 ans de continuité dans un seul film, tout en conservant l'esprit et l'essence même du comics. Force est de constater que Bryan Singer a réussi amplement, alors qu'il n'était à la base pas fan de comics.

Martin Luther King Vs Malcolm X avec des pouvoirs

Bryan Singer avant avait à son actif 3 films dont 2 cultes : Usual Suspect et un élève doué et on lui avait proposé à la place d'Alien la Résurrection (qui a eu le réalisateur que l'on sait). Alors qu'au départ on avait les noms de James Cameron sur un script écrit en partie par Joss Weddon (Oui oui oui) et Robert Rodriguez (avant qu'il ne suicide sur ses Spykids), il a accepté mais il n'aimait pas le comics de base. Du coup, il a fait ce que J.J Abrams a fait de Star Trek 9 ans plus tard. Il n'a pas adapté les X-Men, il a fait ses X-Men. Et force est de constater qu'il n'a fait que trop bien. Il n'a pas adapté le comics littéralement mais en a retranscrit l'esprit qui, il faut le reconnaître, c'est un peu perdu en cette période (Oui Marvel sortait tout juste du crossover Onslaugh). Le film donne à la fois un aspect s.f et politique. La mise en scène est vraiment très bien faite malgré le poids des années et le découpage des scènes d'actions vraiment bien gérées et les effets spéciaux fonctionnent très bien et font vraiment illusion. La musique de Michael Kamen (le même que les Die Hards) est vraiment bien et marque. Quant aux personnages, c'est un cas très particulier.

Des élèves et des X-Men

Déjà, malgré que le film se titre X-Men, il se focalise beaucoup sur 4 personnes précises. Le premier étant l'ami Logan (Hugh Jackman) qui est l'archétype du gros bourrin paternaliste comme dans la B.D qui tombe sous le charme de Jean Grey. Son caractère est proche de celui du comics mais il est beaucoup plus paternaliste. Il ignore tout de son passé mais il est déjà compétent et badass. Il est un peu le grand frère de substitution pour Malicia (Anna Paquin qui avait joué la reine Isabelle de Castille jeune dans...Amistad).

En parlant d'Amistad, Malicia est le deuxième personnage auquel on s'identifie. En effet, loin d'être l'ex super-vilaine des comics et fille adoptive de Mystique, elle découvre ses pouvoirs accidentellement (le pouvoir de faire sienne les autres pouvoirs). Elle est sympa et s'acclimate bien au nouvel environnement, mais devra gérer le fait que ses pouvoirs soient une malédiction et qui spoiler (le film a 17 ans les gars je peux me permettre de spoiler) est la cible de la confrérie des mauvais mutants.

Le Professeur X (joué par le Capitaine Picard, Patrick Stewart) est le mentor des X-Men. Il est comme dans les comics de cette période avant alors que maintenant, il a très mal fini avec un personnage déconstruit. Il est sympathique (comme peut l'être Patrick Stewart, sauf dans Green Room), mais il est obligé de faire des choix. Mais on sent qu'il est obligé d'utiliser ses capacités afin de rassurer et de protéger ses élèves. Il a lien très fort et amical avec Erik Lensher/Magneto, teinté de respect même si ce dernier ne le rend pas vraiment bien

Magneto (joué par le futur Gandalf , Ian McKellen) est excellent en version super-vilain de Malcolm X. Il est certes contraint de faire des choix vraiment discutable mais , je ne le trouve pas aussi nuancer que dans la B.D (Wolverine peut en témoigner). Il est plus manichéen et même s'il se bat pour la suprématie des mutants, il est conscient que les X-Men font parti de ses proches, même s'il les combat. C'est un vilain traumatisé par les camp de concentration et qui ne veut pas que les mutants revivent se traumatisme : ne se rendant même pas compte du mal qu'il peut faire.

Les autres personnages ont certes une importance moindre mais sont quand même bien exploités. C'est tout le talent de Brian Singer qui pour moi est l'un des rares cinéastes à vraiment bien exploiter un grand nombre de personnage.

Parmi les persos plus secondaires, on a Jean Grey (Famke Janssen) la scientifique proche et disciple du Professeur X et qui a une tension romantique avec Wolverine, alors qu'elle est plus proche de Cyclope (James Marsden). Au combat elle n'est pas la plus efficace, mais dans cérébro elle se débrouille mieux (c'est plus un rôle de soutient)

Tornade (Halle Berry) est un peu plus présente et neutre. Et plus offensive. Exploiter un personnage comme Tornade était sur le papier assez complexe (elle fait partie des mutants omega) , mais au niveau de ses capacités bien qu'on l'a voit offensive qu'une seule fois. C'est plus la part humaine du personnage qui est exploitée surtout avec ses rapports entre les autres X-Men et le sénateur Kelly (on va y revenir).

Cyclope (James Marsden) est comme le Cyclope du comics. Le chevalier blanc sympathique mais coincé qui tranche avec l'air cool de Wolverine. Et aussi petit ami de Jean Grey

Dans la confrérie des mauvais mutants, la meilleure est Mystique (Rebecca Romijn, ex-femme de John Stamos de la Fête à la Maison). C'est assez compréhensible que beaucoup adorent cette version de Mystique (et déplorent ce qu'on en a fait dans X-Men 3). Il s'agit d'une combattante efficace et agile qui déteste les humains et efficace, capable de se fondre vraiment dans le décor avec son pouvoir de polymorphie. Elle parle peu. Donc Jennifer Lawrence ou Rebecca Romijin ? Bah...Rebecca Romijin (mais Jennifer Lawrence est bien quand même).

Toad (Ray Park) est très fun. Il est plus charismatique que dans le comics où il n'est qu'un bouffon pathétique. Donc mettre la doublure de Christopher Walken de Sleepy Hollow et Dark Maul rend le personnage plus cool et classe (je me marre toujours de la manière ridicule qu'il a fait pour vaincre Tornade, même s'il finit mal)

Dent de Sabre (Tyler Mane) est le Dent de Sabre bestial et aussi sauvage que Wolvie. C'est plus un Dent de Sabre combattant mais qui ne semble pas avoir de lien particulier avec Wolverine. Chose que X-Men Origins : Wolverine a tenté avec le résultat que l'on sait

Mais le plus intéressant des antagonistes n'est autre que le Sénateur Kelly (Bruce Davison). Personnage culte de la saga X-Men période Day of Futur Past, on ne pouvait pas trouver mieux (enfin si, mais de manière politique pas vraiment). Déjà, c'est un peu le reflet miroir de Magneto. Le genre de sénateur raciste qui va découvrir vraiment les mutants de la pire manière. Première victime de Magneto, le film nous permet de prendre en pitié ce personnage qui se rendra compte de son erreur au court de sa captivité

jusqu'à mourir devant Tornade

Et il y a Iceberg (Shawn Ashmore) qui est juste le camarade de Malicia et potentiel love interest. (et il y a un caméo de Shadowcat)

Choisir son camp

Brian Singer dans ce film a réussit à créer ses propres X-Men en exploitant l'essentiel. L'équipe est réduite à son minimum mais est bien exploitée. Au delà de l'action bien dosé, le film est une bonne porte d'entrée dans l'univers des X-Men, avec Malicia l'ado qui doit gérer ses pouvoirs incontrôlable, Wolverine qui ne connaît pas son passer et est tourmenté, le Sénateur Kelly qui veut les ficher mais qui va découvrir leur monde de la pire des manières et le match philosophique entre Magneto et Professeur X sur leur place dans le monde. C'est un film de super-héro qui prend à bras le corps l'allégorie de la discrimination dans le cadre d'un actionner maîtrisé. On pourrait reprocher le fait que certains personnages ne soient pas aussi bien exploité que dans le comics mais bon.

L'école mutante est ouverte

Bref, ce film est une bonne adaptation du comics de base et une réinvention du mythe pour le cinéma (le casting de base des X-Men n'ayant presque rien à voir avec le film). D'ailleurs, Marvel prendra note de l'adaptation en réinventant les X-Men du comics avec une esthétique proche du film (école, et tenue en cuir) dans les New X-Men de Grant Morrison. Dans le prochain film on aura l'arrivée de l'arme X et ...une allégorie LGBT. A suivre !

Version 100% mutante ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Real Cosmic M a ajouté ce film à 34 listes X-Men

Autres actions de Real Cosmic M X-Men