On ne va plus se cacher !

Avis sur X-Men : Le Commencement

Avatar m-claudine1
Critique publiée par le

5ème film de la série X-men inspirée de la série de BD mythique des Marvel Comics, X-men le commencement revient sur la jeunesse de deux des personnages centraux de la saga, Le professeur X et Magnéto, respectivement chefs de deux groupes de mutants, les gentils favorables à la race humaine et les méchants qui visent à dominer le monde et à éliminer les homo sapiens jugés inférieurs.

L’histoire commence en 1944 dans un camp de concentration polonais, où un jeune garçon, Erik Lehnsherr, est brutalement séparé de ses parents. De douleur, il réussit, par la force de son esprit à ouvrir et à tordre la lourde grille qui le sépare de sa famille. Un peu plus tard, Le Docteur Schmidt, tortionnaire du camp, tue la Mère d’Erik sous ses yeux ; la colère de celui-ci déclenche un véritable cataclysme dans la pièce où le drame s’est déroulé.

Pendant ce temps, en Amérique, dans un grand manoir du comté de Westchester, un autre jeune garçon, Charles, rencontre une jolie et étonnante jeune fille bleue, Raven-Mystique, qui a pris l’apparence de sa Mère et qu’il a pu démasquer, grâce à ses étonnants pouvoirs psychiques
Vingt ans plus tard, on retrouve Erik qui parcourt le Monde à la poursuite des criminels nazis, obsédé par l’idée de retrouver le Docteur assassin de sa Mère.
Pendant ce temps, à Oxford, Charles soutient brillamment sa Thèse de Doctorat sur la mutation génétique. Il est approché par Moira, agent de la CIA qui a découvert par hasard l’existence des mutants.

Nous sommes à la veille de la crise des missiles de Cuba et du bras de fer Amérique-URSS. Le Docteur Schmidt fait partie d’un groupe de mutants qui a pour but de détruire les hommes, en déclenchant la 3ème Guerre Mondiale.
Présentés aux responsables de la CIA, Charles et Raven révèlent leur condition de mutants et sont engagés pour constituer une section spéciale de la CIA. Ils vont ainsi recruter un groupe de jeunes prodiges que Charles va abriter dans son manoir, où il leur fera suivre un entraînement. Après une rencontre assez explosive avec Erik, celui-ci se joint au groupe, mais ses motivations sont fort différentes.
Le film séduit par son atmosphère années 60 et son histoire d’espionnage qui constitue un hommage direct aux films de James Bond des années Sean Connery , empreint du contexte de guerre froide et présentant de façon assez naïve l’opposition USA-URSS : rencontre secrète sur un yacht, base secrète, sous-marin, recrutement d’hommes et de femmes aux talents divers – ici dotés de pouvoirs étonnants dus à leur qualité de mutants : femme ailée, homme maîtrisant le feu, homme au toucher de glace…-.

Le scénario développe habilement l’évolution de ses deux personnages principaux, l’amitié qui se transformera en rivalité entre Charles – le gentil professeur X- et Erik – qui deviendra Magnéto, le méchant de la saga -. Si le chaleureux et charismatique Charles entraîne aussitôt la sympathie du spectateur, Erik, personnage sombre et torturé, éveille l’intérêt et la connaissance du drame de sa vie rendra plus compréhensif le spectateur, face aux futurs méfaits de son héros.

Le rajeunissement des deux héros nous prive ce faisant de la présence des impeccables acteurs shakespeariens Patrick Stewart et Ian McKellen, vus dans les films précédents. Pourtant, la transformation du Capitaine Picard (Star Trek) et de Gandalf (la saga du Seigneur des anneaux) nous réserve une bien belle surprise tant James McAvoy et Michael Fassbender se révèlent excellents dans les rôles respectifs de Charles Xavier et d’Erik Lehnsherr.

En choisissant un traitement plus approfondi d’Erik et de Charles, les scénaristes ont opté pour des scènes d’action réduites à l’essentiel, ce qui permet quelques beaux moments comme l’attaque sur la plage et le drame final ainsi que quelques scènes chocs comme les deux scènes saisissantes centrées sur Erik enfant, dans le camp de concentration. Les adaptes de bagarres en tous genres risquent de ce fait de ne pas forcément y trouver leur compte à certains moments mais difficile de dire qu’action et effets spéciaux se révèlent insuffisants.

Côté négatif, les personnages entourant les héros, mis à part Raven-Mystique et Moira sont peu développés, les acteurs et /ou leurs personnages demeurent trop transparents. De même, les petites intrigues parallèles restent effleurées, parfois mal incluses dans l’histoire, comme l’amour non payé de retour de Raven pour Charles, le début d’idylle de celui-ci avec Moira ou encore la relation entre Raven et Erik.

On retiendra au final un film d’aventures et de science fiction bien conçu, constituant pour beaucoup un des meilleurs de la saga, grâce à un scénario solide et à un duo d’acteurs très convaincant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 467 fois
18 apprécient

Autres actions de m-claudine1 X-Men : Le Commencement