Avis sur

Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants par asano

Avatar asano
Critique publiée par le

Zombie: Dawn of the Dead est le second volet de la trilogie de George romero (entre Night of the living dead et Day of the Dead Pour beaucoup, ce film fut un véritable choc cinématographique.

L'histoire du film commence là où s'arrête celle de La nuit des mort-vivants. Ceux-ci ont envahi la terre, et les humains qui subsistent tentent désespérement de lutter contre le nombre grandissant de ces créatures à la recherche de chair fraiche. Quatre personnes décident de fuir par hélicoptère et se réfugient dans un centre commercial, qui comme chacun sait représente une part importante dans la vie sociale des américains. Ils vont devoir lutter contre les zombies attirés instinctivement pas le centre mais aussi contre un groupe de pillards, pas vraiment plus intelligents.

Parti avec un budget d'environ 1,5 millions de dollars, soit dix fois celui de La nuit des morts-vivants, Zombie est donc en plein dans la continuité de celui-ci. Ainsi, on ne sait ni l'origine des morts-vivants ni le moyen de s'en débarasser. L'ambiance du film se concentre alors sur la façon dont on peut leur résister, la moindre morsure (et quelle morsure! Merci monsieur Savini!) peut être fatale. Puis, lorsque les quatre protagonistes se rendent compte que toutes les principales villes sont envahies, ils décident de se barricader dans le centre commercial. Il faut donc tout faire pour que personne ne puisse entrer ou sortir de l'établissement: après un rapide saut au rayon bricolage puis à l'armurerie, les zombies sont repoussés hors du centre. Les voilà tranquille pour un moment mais à peine le temps de profiter de ce que leur offre l'endroit, un gang de Hell' Angels, mené par l'acteur Tom Savini, se sent un peu délaissé et tente une incursion. On le comprend donc, Zombie:Dawn of the dead est plus qu'un film d'horreur/gore, c'est une véritable satire, reflexion sur "l'american way of life" et sur la société de consommation.

Etant donné le budget, George Romero et sa bande d'amis parmis lesquels Dario Argento -sa version director's cut sortira en 1985 à destination du public européen sous le titre de Zombie- et Tom Savini, ont du se limiter aux moyen du bord. Ainsi, la plupart du film se passe dans le centre commercial Monroeville, à quelques miles de Pittsburgh, qui appartenait à un ami d'Argento. Le tournage fut délicat puisqu'il fallait attendre la fermeture du centre pour pouvoir débuter les séquences censées s'y dérouler (c'est-à-dire tout le film pratiquement).
Dawn of the dead peut se vanter d'avoir révolutionné le film d'horreur et plus spécialement les films de morts-vivants puisque de nombreuses copies sortiront peu de temps après: les zombies nazis (Le commando des morts-vivants, L'abime des morts-vivants), Le retour des morts-vivants, City of the living-dead et plus récemment le ragoutant Braindead ou même Une nuit en enfer. Mais Zombie revête une atmosphère hors du commun et vraiment surprenante. De l'affolement général du début du film (remarquez l'apparition de Romero et de sa femme dans le premier plan) s'installe une étrange décontraction (la bande de copains qui vont chasser du zombie) puis à nouveau la panique et enfin l'isolement. Le film semble être construit de façon symétrique dès l'arrivée des Hell Angels. De plus, de nombreux passages-chocs parsèment le film (il n'y a presque que ça!) comme la découverte des morts-vivants dans les sous-sols d'un immeuble, les transormations plus ou moins progressives de deux protagonistes du film Roger et Stephen en zombies, ainsi que la bataille triangulaire dans le supermarché.

Bref, vous l'aurez compris, Zombie: le crépuscule des morts-vivants est un vrai monument dans le cinéma d'horreur et ne peut pas laisser indifférent comme dans La nuit des morts-vivants. George Romero démontre ses talents de réalisateurs, et, avec peu de moyens et des acteurs inconnus mais impeccables, peut créer une ambiance d'apocalypse. L'idée d'acopalypse est une vision intéressante même si l'on tient compte de la fin alternative. Dans la version finale, Francine et Peter (Ken Foree, tout simplement génial) echappent in-extremis aux zombies, tandis que dans la fin coupée, il se suicide. Toutes les deux traduissent néanmoins une victoire inéluctable des zombies sur la civilisation humaine. Ce n'est donc plus un film de zombie, où les effets gore monopolisent l'ecran mais c'est aussi un film de vraie reflexion et d'une profondeur intéressante. Mais si l'on souhaite regarde Zombie dans l'idée de passer deux heures agréables , sans aucun vrais temps morts, et voir des zombies manger de la chair fraiche, servi d'effets spéciaux simples mais efficaces, je n'y suis pas contre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 383 fois
2 apprécient

Voir ce film dès maintenant sur shadowz
et profitez du code promo HALLO avec le code promo HALLO

asano a ajouté ce film à 1 liste Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants

  • Films
    Illustration DVD

    DVD

    Avec : Sympathy for Mr. Vengeance, Old Boy, Lady Vengeance, Zatoichi,

Autres actions de asano Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants