Alien : Casier Isolation

Avis sur Alien : Isolation sur PC

Avatar Lianodel
Test publié par le
Version PC

Alien : Isolation avait de belles promesses, je ne pensais pas spécialement le prendre mais au détour d'un stream du jeu, quelques jours après sa sortie, je me suis dit : "Ah ça a l'air cool quand même ! Aller hop !". Grave erreur...

Alors oui, le jeu est beau, la reconstitution de l'intérieur des vaisseaux façon Alien est de très bonne qualité et les clins d’œil aux films sont très agréables. Mais voilà, je crois qu'on a fait le tour des points positifs.

Avant toute chose, un détail très important : j'ai joué en difficulté maximum, celle qui est présentée comme l'expérience maximale voulue par les développeurs. Je ne sais donc pas si les points suivant concernent les difficultés plus basses (mais pour la difficulté intermédiaire, il semblerait que ce soit aussi le cas, du moins en partie).

Alors pourquoi ce jeu m'a donné envie de me pendre :
- Les humains sont visiblement des surhommes dans le futur, chacun de leurs sens semblent être décuplés et leur dextérité avec les armes à feu doit être un don de naissance. Ma première rencontre avec un groupe de ces joyeux gaillards a été mon premier gros moment de bonheur du jeu, j'ai dû mourir une bonne vingtaine/trentaine de fois sans vraiment comprendre pourquoi. Je ne suis peut-être pas un aficionado des jeux d'infiltration mais c'est loin d'être mon premier jeux-vidéos. Du coup, j'ai dû utiliser une vieille technique dégueulasse, absolument incohérente pour m'en débarrasser. C'est comme ça que j'ai découvert que l'homme du futur, bien qu'ayant des sens affûtés, semble posséder une grosse lacune niveau empathie parce que visiblement, voir un de leur pote mort à leur pied ne semble pas plus les alerter que ça.
- Les synthétiques maintenant. Et bien, malgré qu'ils soient véritablement chiants, c'est le seul type d'ennemis qui reste gérable vu qu'ils n'attaquent qu'au corps à corps. Même s'ils ont une résistance incroyablement hallucinante, ça en fait des ennemis coriaces mais gérable. On ne demande pas au jeu d'être une promenade de santé, juste qu'il soit faisable.
- L'Alien... Tellement de choses à dire... A commencer par cette IA particulièrement à chier qui fait que quand on se cache de lui dans un casier, qu'on attend et qu'il s'en va, bah dès que tu sors, il revient dans l'exacte pièce où l'on se trouve ! Du coup on se recache aussitôt et on fait ça à l'infini jusqu'à un moment on trouve une ouverture (ou une lacune du script d'IA, qui sait). Alors oui, on peut essayer de le distraire... Faut il encore que ça fonctionne. Pour ce qui est du cache-cache, il faut juste croiser les doigts. Le champ de vision de l'Alien est tellement approximatif que tu peux te faire griller à l'autre bout de la pièce, caché sous un gros bureau, sans aucune vision sur l'Alien. En revanche, juste caché sous une pauvre table avec l'Alien bien en vu de long en large, ou même derrière une banquette avec le haut du crâne qui dépasse, rien du tout, le camouflage parfait ! Au bout d'un moment, soit vous voulez un jeu réaliste, soit non, il faut pas faire un mix des deux. Si l'Alien est capable de savoir en PERMANENCE dans quelle pièce tu te trouves (parce qu'il se trouvera TOUJOURS dans la pièce où l'on est ou dans les 2/3 salles avoisinantes), comment il fait pour ne pas te trouver à chaque fois parce que personnellement, je ne fais pas plus de bruit quand je me déplace de pièce en pièce (toujours accroupie) que quand je me cache donc au bout d'un moment, faut savoir si tu m'entends ou non M. l'Alien.
- Les objets : Pour faire simple, cachez-vous derrière une banquette avec l'Alien dans la même salle, allumez un fumigène (ce qui produit une forte source lumineuse et sonore quand même), il en aura rien à battre. Posez le à même le sol sans avoir bouger d'un poil et il va venir dans les quelques secondes qui suivent. Résultat : l'Alien semble avoir une ouïe et une vision à retardement pour les fumigènes. Logique non ? Autre chose, j'ai découvert au bout d'un très long moment que taper avec ma clef à molette sur une surface faisait du bruit et attirait l'Alien, très bien ! Bon après, faut juste avoir le temps de se casser, ce qui est pas spécialement évident. Ça serait tellement bien si on pouvait LANCER sa clef pour la faire taper dans un mur à l'autre bout de la pièce, MAIS NON ! Ça serait trop facile, au lieu de ça il faut devoir fabriquer des objets à la con tout en devant trouver les différents plans et outils (que l'on n'a pas envie de chercher parce qu'on a surtout envie d'avancer dans le jeu pour ne pas avoir à recommencer 40 fois le même segment de jeu). Dernière chose, totalement personnelle, mais je pense ne pas être le seul dans ce cas là : quand il y a des objets en quantité limitée dans un jeu, j'ai tendance à vouloir les garder pour les situations de crise et vu que je ne prédit pas l'avenir, je les économise au maximum en m'attendant à tomber, plus tard, sur un segment de jeu où l'utilisation d'objet est obligatoire pour pouvoir passer. Du coup, bah les objets je ne les utilise pas forcément autant que je devrais (après, il m'est arrivé plusieurs fois que l'objet qui émet du bruit n'attire absolument pas l'Alien alors qu'il est à coté, encore un mystère sur le fonctionnement de l'ouïe de l'Alien).
- Les va et vient constants : Alors oui, il faut bien économiser et rentabiliser les couloirs et les pièces mais ça a tendance à me gonfler de devoir aller à l'autre bout d'un étage pour faire une action A qui nécessite en faite de revenir au début de cet étage pour faire une action B afin de pouvoir revenir faire l'action A. Autant dire que les développeurs ont une passion sans borne pour le coup de la panne parce que rien ne fonctionne correctement dans ce p*tain de vaisseau. Alors j'avoue, parfois j'aimerais pouvoir ouvrir une porte sans avoir à aller réactiver le courant à l'autre bout du vaisseau.

Je finirais par dire que l'IA est totalement incohérente, irréaliste et imprévisible, ce qui fait qu'on tâtonne à chaque fois et qu'on sert les fesses pour que ça passe plutôt que d'essayer de mettre en point une stratégie de diversion qui, dans 80% des cas, ne fonctionnera pas. Ce qui fait de Alien : Isolation qui se veut oppressant, stratégique et réfléchit, un vulgaire jeu Die & Retry frustrant qui ne convient pas le moins du monde à ce genre de jeu d'horreur/infiltration.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2521 fois
6 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de Lianodel Alien : Isolation