Certainement décevant pour les amateurs d'isolation thermique et phonique, les autres apprécieront

Avis sur Alien : Isolation sur PC

Avatar LeChiendeSinope
Test publié par le
Version PC

Une idée qui pouvait paraître saugrenue : mélanger l'univers d'Alien avec celui de l'isolation. Bien qu'ayant parfois participé à quelques travaux dans ce domaine, l'isolation n'était pas pour moi une passion. Avant la sortie du jeu, pour ne pas m'y plonger en néophyte total, j'ai donc effectué plusieurs recherches sur le sujet. Je peux dire aujourd'hui non sans une pointe de fierté que l'isolation, thermique et phonique, ça me parle. Un isolant mince 24 couches XL MAT, il n'y a que ça de vrai. Bon, c'est un débat que l'on pourra poursuivre en commentaires, parlons-donc plutôt du jeu.

La surprise, après l'installation, fut de taille : le jeu se déroule dans un vaisseau spatial absolument gigantesque appelé Sevastopol. Belle idée des développeurs que de sortir un peu du réalisme quotidien pour s'envoler vers les cieux. Je me suis immédiatement dit, le sourire aux lèvres : y'a du boulot, et ça risque d'être jouissif ! Car isoler du froid intersidéral un tel engin n'est certainement pas une mince affaire. Diminuer les échanges de chaleur et les besoins de chauffage au sein d'un environnement extérieur aussi hostile semble de prime abord compliqué.

Malheureusement, les développeurs, probablement par manque de temps, ont été avares en explications sur l'isolation du Sevastopol... On suppose - les spécialistes supposent - que l'isolation thermique est assuré par des panneaux d'aluminium, complétés par un revêtement en Kevlar et en Nextel ou un autre matériau du futur. La régulation thermique à l'intérieur du Sevastopol est sans doute prise en charge par un circuit d'eau qui évacue, grâce à un échangeur de chaleur situé à l'extrémité du bâtiment, la chaleur excédentaire dans un deuxième circuit extérieur dans lequel circule de l'ammoniac...

La jeune stagiaire en charge des réparations sur le Sevastopol ne semble guère au fait de son sujet, et le scénario s'éloigne bien vite des préoccupations initiales des développeurs. Attention, donc, à la déception : le titre du jeu est moitié-mensonger. L'Alien, oui, il est là, l'isolation, on la cherche en vain... On la devine derrière ces lourds murs de titane, on la pressent, partout, derrière ces hublots donnant sur le cosmos infini, elle nous entoure et participe magnifiquement à l'immersion du jeu. Mais jamais malheureusement on y prend part, alors que le vaisseau, qui se dégrade progressivement, aurait grand besoin de travaux... Il faut bien satisfaire les fans de la licence !

En somme, un excellent survival malgré tout, mais je ne peux pas m'empêcher d'être déçu, et a priori je ne suis pas le seul. Espérons que les promesses initiales des développeurs prennent forme dans un second opus d'anticipation prospective du futur de l'isolation !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 539 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LeChiendeSinope Alien : Isolation