Avis sur

Assassin's Creed : Revelations sur Xbox 360 par Benjamin

Avatar Benjamin
Test publié par le
Version Xbox 360

Autant j'ai adoré l'épisode Brotherhood d'Assassin's Creed, autant celui-ci me déçoit autant scénaristiquement que techniquement. Déjà les phases de Tower Defense... N'étant pas fan du genre, je joue dans l'appréhension que les Templiers ne tentent de reprendre un de mes bastions, déclenchant par la même une de ces laborieuses séquences... Je passe donc mon temps à faire baisser mon niveau de recherche...
Deuxièmement : pourquoi Ezio s'embête-t-il à racheter les échoppes et les monuments de Constantinople ?? Autant avant on comprenait, l'Italie, son pays, sa ville, il veut racheter pour son honneur... Mais là ?? Ezio débarque à Constantinople, fouille 2/3 coffres et c'est partit pour racheter une librairie, un forgeron, un tailleur et j'en passe... Bien sûr, c'est ce que nous faisons tous lorsqu'on débarque dans une ville étrangère. Perso je possède une petite douzaine de cabinets médicaux à Budapest... Je compte m'acheter les bibliothèques lors de mon prochain voyage...
BREF
Et enfin, les bugs aussi bien graphiques que techniques : le PNJ qui ne lance pas la mission quand on s'approche de lui (véridique, obligé de recharger ma partie), un autre PNJ sensé me suivre et qui reste bloqué contre un banc... J'ai dû lui rentrer dedans en courant pendant 10 minutes pour débloquer cet idiot... Donc bon, je fais le jeu par pur masochisme et pour connaître le fin mot de l'histoire d'Ezio, mais c'est pas la joie. Ah oui, et les séquences d'Altaïr sont tout aussi anecdotiques qu'inintéressantes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 266 fois
Aucun vote pour le moment

Benjamin a ajouté ce jeu à 1 liste Assassin's Creed : Revelations

Autres actions de Benjamin Assassin's Creed : Revelations