Avis sur

Bayonetta sur Xbox 360 par kurovisu

Avatar kurovisu
Test publié par le
Version Xbox 360

Hop.
Depuis le temps que je bavais sur le nouveau Hideki Kamiya, depuis le temps que je lisais toutes les critiques possibles et imaginables sur ce jeu, je l'ai acheté très rapidement après sa sortie.

Quel bonheur.

Bayonetta.
Sorcière amnésique aux courbes gracieuses et généreuses, qui nous amène dans une vision du bien et du mal assez particulière.
En effet, le thème du jeu reste de poutrer de l'ange. Et les anges... quels anges...
Ils ont été designés très malsains, avec des dorures, et des crânes renversés au milieu du ventre, des aspirateurs très mécas en guise de bras, et des plantes carnivores, et j'en passe.
Les boss sont vraiment très charismatiques. Pour le mob de base, cela manque un peu d'originalité.
( Mention spéciale aux jumeaux bleus/rouges régulièrement présents )

On commence donc, de manière assez intense, avec une chute libre qui dure 1000 ans, accompagnée de notre copinette la sorcière rouge, Jeanne.
C'est la base de l'histoire, une scène dont Bayonetta ne se souviendra pas lorsqu'on commencera le scénario, car cela se déroulait 500 ans avant le réveil de notre chère héroïne.

S'enchainent les niveaux à Vidar, dans une ambiance très pure, très angélique, des paysages et architectures magnifiques, des combats aux chorégraphies vertigineuses, le tout sur une musique kawaii qui étonne comparé aux BO des jeux du genre beat'em all.
Car oui, ça frappe dur. Sec. Sévère. Et on y prend du plaisir !
Le gameplay ne connait aucun temps mort grâce au principe d'esquive. En effet, une esquive placée au dernier moment libère un bullet time qui permet d'enchainer les combos mortels, mais la garde n'existe pas. Aucun arrêt, aucun temps mort, Bayonetta vole, court, tourne et se déhanche au rythme des balles qui sortent de dessous son talon. Car oui, on commence avec 4 guns, deux aux mains, deux aux pieds ( quoi, normal. )
Ici encore, mention spéciale aux tirs en équilibre sur une main avec les pieds.
Hideki Kamiya a réellement imaginé un style de combat très gracieux, provocateur, sulfureux, et très féminin.

Ils ont un peu craqué concernant les plans corporels, et les mises en situations douteuses de la sorcière en question, mais le tout est fait avec beaucoup d'humour, alors ça fait rire.
Et ça change des plans américains bôgoss tout musclés sauveurs de l'humanité.
Ici la bombe sexuelle dont la combinaison est faite de ses cheveux ( ici encore, normal ) tue de l'Ange avec grâce.

Concernant le gameplay toujours, il y a beaucoup de QTE, typiquement les apothéoses qui seront des invocations de démons supérieurs, et c'est à base de spam d'une touche ( à la coréenne quoi ) que l'on augmentera la puissance du dit QTE.
Pour les enchainements basiques, ( je parle sur Xbox ), c'est avec Y et B que les combinaisons se feront, et elles sont infinies.
Le temps de chargement est d'ailleurs rythmé par l'apprentissage de ces combinaisons, le personnage nous apparraissant dans un vortex et exécutant les coups des combinaisons indiquées sur la droite de l'écran. Et il y en a vraiment plein.
Se rajoutent à ces combinaisons des capacités et techniques achetables en Enfer, chez un copinou de la sorcière, qui lui fournira aussi des armes en échange de disques angéliques, qui ne sont d'ailleurs pas facile à trouver dans leur totalité !
Alors que l'on a envie de démonter les anges non stop et d'enchainer les niveaux goulûment, il va falloir explorer un peu, exploser le décor, pour trouver les bonus afin d'avoir de superbes armes.

J'ai personnellement adoré la map des changements de niveaux, avec la petite poupée à l'effigie de la sorcière qui se déplace comme un pion sur un jeu de plateau.

Pour faire bref, Bayonetta est un jeu pour les gamers avec un niveau de difficulté conséquent lorsqu'il est au maximum, accessible à tous les casuals pour les inférieurs, plein d'humour, plaisant, nerveux, rapide, des niveaux variés allant de la course de moto jusqu'au space invaders améliorés en passant par des niveaux de boss vraiment pas évidents.

Le scénario quant à lui est assez basique, la sorcière amnésique, le bien le mal, le bigbang, tout ça tout ça.
Mais c'est une histoire plaisante. Et c'est bien là l'essentiel.
Les cinématiques sont humoristiques, attendrissantes, et les personnages vraiment bien pensés au niveau du caractère.

C'est donc sans hésitation que je vous conseille Bayonetta. Du bon beat'em all nerveux, y'en a vraiment pas assez. ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 436 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de kurovisu Bayonetta