👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pendant toutes ces années, les rares chanceux qui avaient put y jouer, le présentait souvent comme le meilleur épisode de la série devant Super Castlevania IV et surtout Castlevania Symphony of the Night. Originalement sorti au Japon sur PC Engine en 1993, l'une des console 2D la plus puissante de son époque et la seule équipé d'un lecteur CD, Castlevania Rondo of Blood est enfin édité en Europe sur console de salon. Après ces 17 années passé à la douane, le jeu n'aurait-il pas trop vieilli ? Est-ce que Dracula mourra pour de bon dans des hectolitres de sang à la fin de ce jeu ?

Servi par un dessin animé d'introduction, avec voix-off digitalisés en Allemand (ambiance Nosferatu), musiques orchestrale, ambiance gothique, le moins qu'on puisse dire c'est que le jeu envoie très fort dès le démarrage. La partie lancée, le jeu explose par son visuel magnifique : le soin apportés au décor et à l'animation des personnages est époustouflant. Les décors sont très bien designé, et intègre quelques références au précédent épisodes tout en y ajoutant des passages secrets qui permettent de parcourir les niveaux différemment. Sachez que le passage que vous prendrez iras jusqu'à influer sur le déroulement de l'histoire.

Plus léger, que ces ancêtres, le personnages de Richter Belmont, romps avec le traditionnel chasseurs de vampire bas du front des épisodes d'alors. Avec son look très jeune, entre ninja et Ryu de Street Fighter, Richter préfigure les personnages des épisodes notamment Alucard de l'épisode SOTN. Le travail des animations sur Richter est superbe le personnage bien animés, à part une démarche un peu lourde, dispose d'une bonne palette de mouvements très impressionnants pour l'époque.

Les ennemis, redessiné pour l'occasion (dans la haute résolution de l'époque), on vue leur palettes de mouvements amélioré, assez dur à terrasser, ils n'en sont pas pour autant impossible à battre. La grande qualité d'avoir rajouté des étapes dans les mouvements des personnages est de rendre leurs actions plus lisible et pour peu que l'on fasse attention à leurs mouvements on trouvera facilement les défauts dans leurs attaques pour les contrer.

Le gameplay par contre ne surprendra pas les joueurs de Castlevania Nes et pourrait même en décevoir certains. En effet le jeu ayant été à l'origine développé sur PC Engine (manette à deux boutons) les actions sont donc limité, on y trouve bien une esquive, en appuyant deux fois sur le bouton saut, mais pas de fouet qui tourne dans les airs ou même d'attaque en diagonale. Autres déceptions pour qui ne connaitrait pas les Castlevania classiques, ici pas de point expériences, pas de bibliothèque ou acheter des gemmes et autres objets, la progression se fait à l'ancienne comme dans un jeu d'arcade (hormis les raccourcis... bref vous avez compris). Enfin dernière innovation et de taille pour les joueurs, qui comme moi, n'ont pas les réflexes très aiguisés : l'apparition des sauvegardes ! En 2011 ça à l'air de rien, mais mourir pour la dixième fois face au même ennemi et être obligés de refaire tout les niveaux est une peine beaucoup trop dur (même pour les rétro-gamers avertis). Je fût alors très content de découvrir une sauvegarde automatique au début de chaque niveau (amélioration de l'ancien système de mot de passe) ce qui permet d'appréhender le jeu de manière bien plus sereine, d'autant plus que comme dans tout bon Castlevania les choses se compliquent très vite, pour devenir infernal.

En résumé, Castlevania Rondo of Blood est un petit bijou, sur tout les plans. Graphiquement superbe malgré les années, la qualité du design global et l'ambiance général soutenu par une musique d'ambiance gothique satisferont immanquablement les fans de Castlevania et saurât aussi sans doute charmés les autres. Les amateurs de la version Super Nes lui reprocheront son gameplay rigide, proche de la Nes, qu'importe, ce que ce jeu fait, il le fait très bien !
Scopini
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Top PC Engine et Les meilleurs jeux Castlevania

il y a 11 ans

5 j'aime

Castlevania: Rondo of Blood
LeMalin
8

Ave Maria, Retro Dracula

Nach einhundert Jahren, der Böse wieder auferstanden. Er kann sich in eine Fledermaus, einen Wolf, und Nebel verwandeln. Er liebt die Nacht. Er schlürft das Blut von jungen Frauen und lebt ewig. Der...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

2

Castlevania: Rondo of Blood
JérémyRossier
8

Critique Jeux Vidéo #40 : Castlevania Rondo of Blood

Castlevania rondo of blood , de son vrai nom : Akumajō Dracula X: Chi no rondo qui , comme le dirait l'angry video game nerd , '' il vous retourne la langue ! '' , et un des épisodes considéré à ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

5

Castlevania: Rondo of Blood
bricojack
10

L'épopée du juge Belmont

Rondo of Blood, ou le meilleur des classicvania avec le 4. J'ai beau réfléchir, je lui trouve aucun défaut, à part peut être le fait qu'il était peu accessible à l’époque. De manière globale c'est...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime

Chihuahua Pearl - Blueberry, tome 13
Scopini
10

L'or des confédérés - Ouverture

Avec Chihuahua Pearl, Jean-Michel Charlier, entame un grand tournant pour son héros, Blueberry. Jusqu'alors ce héros de western, n'était qu'un personnage conventionnel de la bande déssiné...

Lire la critique

il y a 11 ans

18 j'aime

4

The Killer
Scopini
10
The Killer

Le chef d'oeuvre de John Woo

The Killer, est à mon sens le chef d'oeuvre de John Woo. Baroque, violent, mélodramatique, désespéré, un film porté par une passion extraordinaire et un véritable amour du septième art. En 1989 The...

Lire la critique

il y a 11 ans

18 j'aime

Tigre & Dragon
Scopini
7

Quel gachis !

Oui, quel gachis... Naif que j'étais en 2000, j'étais persuadé que ce film allait accompagner un essor du cinéma HK dans nos contrés, déjà amorcé par "Matrix" et son brassage culturel, ou encore...

Lire la critique

il y a 11 ans

15 j'aime

12