Un jeu pour les bourrins subtils

Avis sur Chivalry : Medieval Warfare sur PC

Avatar nishruu
Test publié par le (modifiée le )
Version PC

Mon expérience en système de combat médiévaux à la 1ère personne a été marquée par Arx Fatalis (globablement : "j'esquive en arrière puis je donne un coup", assez mou du zboub) et Elder Scrolls (à peu près pareil, à l'exception de Skyrim qui avait déjà un peu plus de punch). Ma culture vidéo ludique n'étant pas infinie, je suppose qu'il y a d'autres exemples plus percutants, mais là c'est tout ce qui me vient à l'esprit.

En parallèle, il y a la pelletée de jeux médiévaux à la 3ème personne, dont la crédibilité et la réelle difficulté des combats me laisse souvent songeur (Assassin's Creed je te regarde). Ceux là sont souvent issus de l'univers console et peinent à retranscrire la technicité que j'imagine dans un combat à l'arme blanche.

C'est donc avec enthousiasme que j'ai démarré Chivalry avec quelques potes. Après 7 heures de jeu, je peux vous dire que c'est une merveille de technicité. Les premières fois, vous ne comprendrez rien (encore pire si vous avez sauté le tutoriel, bande de feignants !). Vous finirez probablement décapités ou sauvagement empalés par un ennemi. Mais après quelques séances de boucherie, vous apprendrez à parer au bon moment, à enchainer feintes et attaques diverses. Chaque ennemi terrassé sera la récompense de votre intelligence au combat.

Car Chivalry, malgré ses dehors brutaux, n'est pas un jeu de bourrin. Il vous faudra ruser pour arriver à lutter contre les différents types d'ennemis (4 classes) parfois en supériorité numérique, à éviter de tuer vos amis (rigolez, rigolez, vous verrez !), et à ne pas oublier les objectifs des différentes missions.

C'est d'ailleurs ces missions à "objectifs d'équipes" qui sont pour moi les plus épiques et les plus intéressantes, car vous devrez batailler tout en vous concentrant sur des buts variés comme la destruction d'un trébuchet ou le massacre de paysans innocents (défendus par l'autre camp).
Les traditionnels Deathmatch (assez nul) et Team Deatmatch (beaucoup plus intéressant) sont également de la partie. Un futur patch annoncé pour janvier ajoutera le mode capture du drapeau, qui promet d'être bien épique aussi !

Verdict : Chivalry est une réussite et aurait pour moi sa place dans n'importe quelle lan ou tournoi E-sport (pour jouer en lan, cherchez un peu sur les forums officiels). Un peu plus de maps et un travail d'équilibrage des classes rendrait la recette encore meilleure (un éditeur de map est sur le feu). La recherche des serveurs laisse à désirer, mais le jeu lui même se déroule sans problème notable et un gros patch devrait lisser tout ça. Donc pas d'hésitation à avoir, si vous cherchez du challenge, que vous aimez pousser des cris (une touche est dédiée à cette fonction) et que vous n'êtes pas un gros bourrin (mais un peu quand même), foncez vous offrir du bon temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1208 fois
9 apprécient

Autres actions de nishruu Chivalry : Medieval Warfare