To My Dear Friend

Avis sur Chrono Trigger sur Nintendo DS

Avatar Vanguard
Test publié par le
Version Nintendo DS

Mon cher Chrono Trigger,

Que d'années écoulées depuis notre rencontre ! Et pourtant, au fil du temps, je t'avais quelque peu délaissé ; relégué, presque, à un rang secondaire au sein de ma trame mémorielle… Mais notre récent week-end à la campagne (près de vingt-cinq heures, toi vêtu de ta nouvelle traduction chatoyante et de ton ergonomie tactile, moi tout ému de te retrouver ainsi apprêté) m'a permis de comprendre que notre relation était au contraire aussi profonde qu'inébranlable… C'est pourquoi je t'adresse aujourd'hui cette modeste missive, pour te remercier (certes bien tardivement, j'espère que tu pourras me pardonner) de toutes les merveilles dont tu as illuminé mon paysage mental.

Merci de m'avoir fasciné avec tes histoires de voyages temporels et de destins entrecroisés à travers les âges… Sais-tu que ce type de récit est aujourd'hui l'un de mes favoris ? D'une préhistoire alternative à un futur désespéré, des erreurs d'une antiquité à l'hubris démesuré au cataclysme millénariste initié par le réveil d'un dévoreur de mondes oublié, de tes portails temporels aux exaltantes "ailes du temps", porteuses d'absolue liberté, que de maîtrise et de talent dans ta narration !

Merci de m'avoir transporté, grâce à tes personnages forts aux personnalités mémorables ! Certains les trouveront prévisibles ou banals, mais n'es-tu pas un genre de conte moderne ? Ou peut-être une vision numérique de la tragédie antique... Quels meilleurs protagonistes, alors, qu'un jeune premier à qui rien ne résiste, une princesse rebelle au caractère affirmé, un chevalier écrasé par le fardeau du passé, un grand méchant meurtri par le temps, bientôt repenti ou encore une jeune femme tourmentée, incapable de se libérer des chaînes cruelles de la destinée ? Non, ne me parle pas de Toriyama, tu sais que je ne l'ai jamais porté dans mon coeur… Et après tout, tes sprites charmants, si expressifs, se passent aisément de ses croquis si reconnaissables ; en réalité, soulagement, tu es presque vierge du trait de M. Dragon Ball !

Merci de m'avoir fait rêver avec ton antiquité interdite et ses continents volants ô combien fascinants… De Swift à Miyazaki, de Skyward Sword jusqu'à mes propres élucubrations rôlistiques, ta représentation frappante d'une impossible civilisation céleste a nourri mon imaginaire et mon appétence culturelle, bien au-delà de ce que je croyais possible. Merci d'avoir été la matrice de tant de découvertes artistiques. C'était bien toi l'original !

Merci, surtout, de m'évoir enchanté avec tes somptueuses compositions musicales ; merci monsieur Uematsu, et surtout vous, monsieur Mitsuda, pour cette bande son inoubliable, jusqu'aux thèmes de combat, pourtant loin d'être votre spécialité (ah, The Final Battle !) Merci pour l'atmosphère mystérieuse de Secret of the Forest, pour l'héroïsme martial du Frog's Theme (pas un jour sans que je le fredonne), pour les accents désespérés de Desolate World, mais surtout pour les chefs-d'oeuvre éternels que constituent l'envoûtant Corridors of Time (l'un de mes morceaux de musique préférés, tout simplement), le mélancolique Schala's Theme, l'angoissant Ocean's Palace ou encore le transcendant Outskirts of Time, qui m'arrache en ce moment même (je l'écoute en écrivant ces lignes) une petite larme* de nostalgie… Mon ami, que de grandes émotions auditives en ta compagnie !

Merci, également, de m'avoir profondément et durablement inspiré, comme en témoignent encore aujourd'hui les scénarios de jeu de rôle (papier) que j'écris. Peut-être en étais-je venu, au fil des années, à sous-estimer l'impact que tu avais eu sur ma personnalité, tout ébloui que j'étais par l'éclat de géants comme Xenogears, Shadow Hearts ou Shin Megami Tensei. Pourtant, en te redécouvrant aujourd'hui, j'ai compris avec émotion que tu avais toujours été à mes côtés… Et que tu y demeureras à tout jamais.

Merci, mon ami Chrono Trigger, pour tous ces souvenirs incroyables… Et ne t'inquiète pas : un jour prochain, n'en doute pas un instant, je viendrai te retrouver. Sur Super NES, qui sait ? Ou sur DS, pour un petit New Game + décontracté… Mon ami, tu le sais, nos destins sont désormais liés à tout jamais.

Bien amicales pensées.

Ton dévoué,
Vanguard.

*authentique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 808 fois
16 apprécient

Vanguard a ajouté ce jeu à 2 listes Chrono Trigger

  • Jeux vidéo
    Cover Carnet de jeu [2014-2019]

    Carnet de jeu [2014-2019]

    Une liste (personnelle) sur laquelle je note le temps que je passe sur chaque jeu vidéo. Débutée en 2014.

  • Jeux vidéo
    Cover The End

    The End

    Tous les jeux "à progression" que j'ai terminés (i.e. auxquels j'ai joué jusqu'à voir la séquence de fin, je ne prétends pas les...

Autres actions de Vanguard Chrono Trigger