Avis sur

Civilization V sur PC par Nurbz

Avatar Nurbz
Test publié par le
Version PC

Civilization V est un jeu des plus frustrants. Que ce soit la cinématique d'intro difficile à zapper pour cause de chargement de jeu, les plantages réguliers, les nombreuses fonctions manquantes par rapport aux précédents opus, les premiers pas sont vraiment difficiles. On gueule contre l'IA délirante, on pleure face au 5ème plantage en moins d'1h30, on se dit que ce Civilization est vraiment le pire opus de la franchise. Puis on finit par se résigner et tenter d'accepter le jeu tel qu'il est. Pas simple quand on a connu le faste de Civ 4 et de son superbe addon Beyond The Sword, mais le jeu en vaut la chandelle, plus qu'on ne pourrait le penser.

Pour comprendre Civ 5, il faut se mettre plusieurs choses dans le crane.

Premièrement : l'IA vous veut du mal. Elle n'est pas là pour attendre gentiment que vous lui déclariez la guerre et qu'elle se fasse défoncer en quelques tours. Oh que non. Au contraire, elle fera tout pour gagner et n'hésitera pas à faire de nombreux coups de putes. Qu'importe que vous échangiez moults ressources et que vous ayez signé des traités à la pelle. Si elle voit que votre armée est parti en croisière sur le nouveau continent, elle n'hésitera pas à vous envoyé la sienne sur la tronche. Tout est bon pour éliminer un candidat à la victoire. Et oui, cela vaut même pour ce fourbe de Gandhi.
Donc ne croyez pas que l'IA est un gentil NPC avec qui commercer en toute tranquillité. Elle n'attend que le moment propice pour vous mettre un couteau dans le dos. Et ca, mon côté masochiste apprécie beaucoup.

Deuxièmement : l'argent est devenu LE facteur à prendre en compte. Que ce soit pour se faire apprécier des cités-états, pour entretenir ses routes et ses bâtiments, upgrader ses unités, l'argent est devenu indispensable. Ce implique des choix à faire. Plus question de construire n'importe quoi dans ses villes vu le coup d'entretien que peut couter un bâtiment. De même pour les routes qui ont un coût monstre, obligeant le jouer à ne les construire qu'en cas de réel nécessité, pour établir des routes commerciales par exemple. Certes, certaines doctrines permettent de baisser tout cela mais cela ne suffit pas.

Dernièrement : La guerre, toujours la guerre. Ce civilization est à mon sens beaucoup plus guerrier que les autres opus. Une orientation qui se comprend vu la refonte complète du système de combat. Le jeu devient ainsi beaucoup plus belliqueux. Il est très difficile de faire une partie en restant dans son coin, sans armée, en espérant que les IA nous laissent tranquille. La guerre finit toujours par venir. Et ca n'est pas plus mal vu les changements apportés. La tactique devient prépondérante, le placement des unités occupe une place importante, que ce soit pour bloquer un passage, assiéger une ville, ou tout simplement éviter de se trouver dans la ligne de mire des 3 archers placés sur la colline d'en face. On se prend facilement au jeu et la guerre devient réellement plaisante, ce qui n'était pas toujours le cas dans les précédents opus. Les aberrations du style l'archer long qui défonce le marine ne sont d'ailleurs plus d'actualité et c'est tant mieux.

Une dernière remarque : tous ces points s'applique pour un niveau de difficulté au moins égal à Prince ou Roi. En dessous, le jeu n'a vraiment aucun intérêt tant l'IA est stupide et le manque de challenge se fait cruellement sentir.

Pas de détail sur le multi qui est pour l'instant injouable. Difficile donc de vraiment le juger.

Certes, tout n'est pas parfait dans Civilization V, mais il n'est pas non plus à jeter. Je mets un bon 7, mais cela comprend tout de même que des patchs vont venir corriger les nombreux bugs qui subistent et nuisent à la qualité du jeu. Et on veut un vrai mode multi qui marche !!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 593 fois
4 apprécient

Nurbz a ajouté ce jeu à 1 liste Civilization V

Autres actions de Nurbz Civilization V