Don't you crysis tonight, there's a heaven above you

Avis sur Crysis sur PC

Avatar Plug_In_Papa
Test publié par le
Version PC

Sorti fin 2007 (un 15 novembre, pour ceux que ça intéresse) "Crysis" est connu pour être un jeu beau, très beau. Une beauté qui avait un certain prix puisque peu de configuration arrivaient à faire tourner le bestiau à fond sans problèmes. Il es amusant de voir que 3 ans plus tard "Crysis" reste encore régulièrement utilisé dans le tests de performance Hardware. Il est tout aussi amusant de voir que 3 ans plus tard "Crysis" reste l'un des jeu les plus beau et épatant techniquement. Des maps énormes, des textures fines, une distance d'affichage infinie, des effets très travaillés, une palette de couleur éclatante, une animation sans faille, des visages impressionnants... en ce début d'année 2011 "Crysis" reste encore une vraie claque graphique.
Tout ceci est connu mais ce que l'on oubli trop souvent à propos de "Crysis" c'est que c'est aussi un très bon jeu vidéo.

Crytek, le studio responsable de "Crysis", reprend les bases de son précédent jeu, "Far Cry" à savoir un FPS sur une île paradisiaque constitué de niveaux gigantesques.
Outre la splendeur des décors (on notera d'ailleurs l'interaction incroyablement poussée avec la végétation où la moindre feuille réagit aux mouvements des personnages mais aussi à la moindre balle qui passe... les fans de "Predator" peuvent s'amuser à recréer la fameuse scène de déforestation à la sulfateuse) ces niveaux gigantesques sont surtout remarquables par leur côté ouvert. Ainsi une multitude de chemins différents s'offrent au joueur pour aborder les objectifs proposés.
Le FPS étant un genre de plus en plus cloisonné où les niveaux sont une succession de vulgaires couloirs sans inspiration, nous offrir ainsi le choix (même si le jeu sait aussi utiliser les script pour ses moments les plus spectaculaires) fait un bien fou.

Mais la vraie particularité de "Crysis" s'appelle "nanosuit", l'armure que porte Nomad, le héros du jeu. Une saillante combinaison noir et grise qui permet de diversifié le gameplay au bon vouloir du joueur. On peut ainsi choisir, a tout moment, entre 4 modes d'armure. Devenir invisible, super rapide, améliorer son armure (mode par défaut) ou bien avoir une force surhumaine (pour défoncer les préfabriqués à main nue, projeter adversaires et objets très loin ou encore sauter plus haut) telles sont les possibilités qui nous sont offertes.
Les armes offrent elles aussi plusieurs possibilités: outre changer la cadence de tir ou la dispersion des munitions on peut équipé/déséquipé nos arme de tout un tas d'options allant du silencieux au lance-grenade en passant par la lunette de sniper. Une personnalisation dynamique et accessible a tout moment pour s'adapter à tous les changements de situations.

Ces variations couplées aux différents chemins donnent une multitude de possibilités au joueur pour aborder chaque situation.
On peut par exemple débouler à fond la caisse en jeep blindé, sauter en marche pour que le véhicule s'écrase dans un bâtiment, tirer sur le réservoir pour que tout explose, profiter de la confusion pour devenir invisible avant de faire un saut de plusieurs mètres pour disparaitre derrière un mur d'enceinte afin de ré-attaquer par l'autre côté et finir le travail au fusil à pompe.
Ou bien on peut simplement prendre son temps pour observer les lieux, repérer ses adversaires (une fois ceux-ci marqués à l'aides des jumelles ils deviennent visible sur notre radar de position) et s'infiltrer en silence afin d'éliminer un maximum d'ennemis discrètement, que ce soit de loin au sniper silencieux ou en combat rapproché à coup de poing en mode Maximum Strenght.

Entre bourrinage et infiltration le gameplay de "Crysis" laisse au joueur le choix des armes sans ne jamais être frustrant tant les phases de tirs sont nerveuses et les possibilités tactique peuvent être sournoises. Si l'IA ennemi n'est pas forcément exemplaire mais elle sait viser et être réactive face au joueur trop confiant dans ses capacités de surhomme.
Il ne faut pas se tromper sur la marchandise, "Crysis" reste un jeu de tir où le bourrinage massif peut parfaitement faire l'affaire, la majorité des joueurs ont sans aucun doute traversé le jeu de cette façon. Mais pour peu qu'on soit curieux ou/et vicieux on se rend compte que le titre laisse très souvent la porte ouverte à des approches plus inventives et subtiles. Une dimension d'autant plus présente dans les modes de difficulté avancés tant notre armure semble plus fragile.
Une liberté grisante et stimulante (surtout lorsque l'on refait le jeu, les situations n'ont pas forcément le même visage) qui a cependant tendance à s'estomper lors du dernier tiers de l'aventure, plus scripté et plus classique. Ce que l'on perd en possibilité on le gagne en intensité.

Le seul vrai bémol à apporter à ce niveau là sont les affrontements contre les boss, trop convenus. On aurait aimé des situations nous obligeant à jongler avec nos différents pouvoirs mais il s'agit trop souvent de courir d'un point de ravitaillement à un autre pour recharger ses armes que l'on vide avec ardeur sur les points faibles facilement identifiables. Idem lorsque l'on rencontre des adversaires ayant des combinaisons similaires aux notre il n'y a pas de réelle tactique à adopter.

Évidemment on ne joue pas à "Crysis" pour son histoire, sachez simplement qu'on affronte des vilains nord-coréens sur fond d'archéologie et d'escalade technologique. Pas vraiment brillant ni original le scénario (qui reprends d'ailleurs la même structure que "Far Cry" sauf que les ennemis rencontrés après la rupture au milieu sont bien moins abusés) rempli son contrat : apporter des rebondissements fréquemment et varier les situations.
Le fait est qu'on ne s'ennuie pas une seconde et que l'escalade finale prend des tournures de spectacle pyrotechnique.
Il parait qu'il y a un mode multijoueur aussi mais il est terriblement classique et, s'il peut prolonger le plaisir un peu, il n'est pas vraiment l'argument principal du jeu.

Sans révolutionner le genre "Crysis" (qui est le vrai "Far Cry 2", la licence ayant échappée à Crytek) propose une expérience de jeu riche et amusante. Au delà de l'évidente claque technique "Crysis" est tout simplement un très bon FPS, du genre de ceux qu'on se refait volontiers avec plaisir.
Maintenant que les configurations nécessaires pour le faire tourner à fond sont abordables il serait vraiment dommage de passer à côté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1072 fois
23 apprécient · 3 n'apprécient pas

Plug_In_Papa a ajouté ce jeu vidéo à 3 listes Crysis

  • Jeux vidéo
    Cover Détruisons les communistes

    Détruisons les communistes

    Lorsqu'il faut éliminer la vermine rouge, ou ses héritiers, il n'y a rien de mieux que le jeu vidéo. Lorsque le monde libre et...

  • Jeux vidéo
    Illustration Anthologie du Bidon Rouge Explosif [Cliché]

    Anthologie du Bidon Rouge Explosif [Cliché]

    1ère règle du level design : S'il y a des bidons rouges, les autres sont inoffensifs 2ème règle du level design : Les ennemis...

  • Jeux vidéo
    Cover Les jeux de 24 FPS

    Les jeux de 24 FPS

    Petite récap des jeux abordés dans mon émission (avec le réal et le/les films en description), un pense-bête pour moi et pour...

Autres actions de Plug_In_Papa Crysis