Ego Arnaquis

Avis sur Divinity II : Ego Draconis sur PC

Avatar Altair-eco
Test publié par le
Version PC

J'ai toujours dit que l'habit ne faisait pas le moine. Mais je l'avais encore jamais adapté au monde du jeu vidéo. Je l'avoue, la boîte m'a fait envie. Le packaging à remarquablement fait son travail. Je ne m'attendais absolument pas à une telle déception.

- Les possibilités de personnalisation du héros sont un pu minces mais suffisantes. D'autant plus qu'on ne voit plus sa tête une le heaume équipé.

- L'histoire commence bien et semble prometteuse : un chasseur de dragons forcé de devenir ce qu'il à juré de combattre. Ma fois pourquoi pas. Petit à petit, on se rend compte que l'IA n'est pas un modèle d'excellence. Le seul moyen d'arriver à ses fins, c'est de bourriner avec ses invocations en soutien. Autant dire que si un joueur ne monte pas de sort de destruction massive, il ne passera jamais les Fjords d'Orobas. En admettant qu'il survive à l'Ile de la Sentinelle. Premier gros point négatif, donc.

- Le deuxième point négatif concerne la forme draconique. Durant tout le jeu, on entend de tout les côtés que les dragons sont des créatures à la puissance remarquable. Mais une fois qu'on y est, il se trouve que le dragon n'est pas aussi résistant que le prétend la légende. Et les armures ne changent pas grand chose. Heureusement que le sort de soin tiens la route. Une faiblesse importante que l'on peut arriver à compenser si l'on prend le temps d'xp.

- Troisième point négatif : le boss final. Plus de cinq heures pour arriver à passer cette salle avec mon ranger. J'avais pourtant deux niveaux de plus qu'eux. Cinq heures passées à mourir toute les cinq secondes. Obligé, donc, de sauvegarder dès que je tuait quelqu'un. Je suis patient. Mais là, il ne faut pas abuser.

- Le quatrième et dernier point négatif : la fin de l'histoire et par conséquent la durée de vie du jeu. Je pourrait le résumer en un mot, une injure américaine de quatre lettres. J'ai suer sang et eau pour venir à bout de l'Élu Divin pour que l'on me dise que mes effort sont vains. Dans ce cas, à quoi bon s'escrimer à tuer les généraux de Damian ? A quoi bon passer des heures à nettoyer des forteresses volantes ? A quoi bon s'entraîner sans relâche pour que l'on nous dise qu'on à l'esprit faible ? Et voir le générique de fin apparaître après une cinématique de destruction complète de Rivellon... Franchement, ça ne ce fait pas. Est-ce les développeurs qui manquait d'argent pour faire une fin potable, je ne sait pas. En tout cas, ils s'agit d'une belle et grosse arnaque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 565 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Altair-eco Divinity II : Ego Draconis