Hurt me plenty !

Avis sur Doom 3 sur PC

Avatar Nahe mi
Test publié par le
Version PC

Je viens de finir ce jeu. Ce fut long et dur. Et quand je dis dur, je parle de la difficulté à ne pas faire Alt + F4 afin de voguer sur d’autre jeu pour appréhender une vraie jouabilité, ou bien scénario solide, ou une ambiance forte…

Graphisme, où diable êtes vous ?!

Visuellement, c’est laid, les textures sont baveuses, les modélisations 3D ignobles et les animations hilarantes. Et puis merde, un peu de créativité, on a exactement le même type de décors tout le long du jeu, juste les enfers qui se démarquent un peu ! et encore, je ne peux pas trop dire, c’est trop sombre et on y voyait RIEEEEEN !! alors que de la lave coulait de partout, que des torches se consumaient dans tous les coins, mais NOOOON !
Passons maintenant à ce qui fait mal, le level design ! Doom, à ces premières heures, c’était un FPS survitaminé composé d’un labyrinthe et de nombreux niveaux variés. What the HELL is THAT ?! C’est un long couloir anguleux, et afin de faire penser à Doom, nous trouvons des cartes, des ordi et laissez-passer dans tout les recoins possibles ! Au lieu de la simple, mais efficace clef rouge -> porte rouge, clef bleu -> porte bleue, etc. on a juste ces similis passes qui ne sont là que dans le but de faire point de passage, non pas pour complexifier le labyrinthe, juste pour remplir les niveaux les plus risibles jamais conçus ! Résultat on passe notre temps à faire joujou avec des terminaux. Et bien entendu, on ne trouve pas de hauts gradés dans la station du début hein ? Ils se situent tous sur la fin du couloir, car c’est logique !
Et puis, nécessitaient-ils vraiment une base aussi vaste et mal foutue ? Et puis, c’était qui votre chef électricien et le décorateur ? Hein ?!

« Info-news : Incident terrible sur notre station spatiale située
sur Mars, un incendie s’est déclaré, tout le personnel aurait
succombé, les sorties de secours n’ayant pas été placée et les
lumières n’ayant pas été installé, personne n’a su trouver une seule
sortie, de terribles nouvelles…
»

Au final, le jeu le fait comprendre clairement que c’est d’la merde leur jeu, la direction artistique nous explique tout ! Les téléportations nous font passer par des colons de l’enfer dans lesquels nous ne sommes à priori que des burritos un peu trop épicés histoire de bien faire chier le diable !
Et puis merde, si les soldats nazis à tentacule n’est pas un aveu de sabotage, je ne sais plus quoi penser, on dirait une mauvaise blague japano-germanique ! Manquerait plus qu’ils nous fouettent avec ! Oh Wait ! NOOOOOOOOOOOON !!!
Pour dire quelque chose de bien sur le jeu : par contre les effets lumineux sont extrêmement bien gérés, les ombres dynamiques quand elles existent sont très réactives et les boules d’énergies sont saisissantes !

Doom dans mon LIIIIIIT, Doom dans mes CHIOOOOOOOOTTES !

Quand je jouais à Doom avant, je sortais survolté, tout foufou ! C’était dynamique, bourrin, le parfait exutoire en somme.
Ici, ce n’est pas spécialement dynamique, déjà, la faute à un décor très, trop anguleux avec des coin et recoin PARTOUT ! Mais genre dans les level designer jamais un des ces pécores ne s’est JAMAIS PRIS LES PIEDS DANS UN ANGLE DE MUR ?! HEIIIIIN ? ALORS, POURQUOI NOUS EN AVOIR FOUTU PARTOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT ! Notre Doom-Guy se bloque tout le temps, dès qu’il y a un affrontement, reculer est synonyme de collision pourave contre un pot de yaourt qui traîné, un léger avancement de mur de 1 cm ou un tuyau, qui passait par là ! GNIIII
Et puis, pourquoi avoir mis une jauge d’endurance, ça casse le rythme, c’est mou, c’est chiant, et puis une lampe torche aussi ? Qui se coupe toutes les 30 secondes pour se recharger en une et à réactiver ? Ça apporte quoi ça ?! Merde, fallait investir dans des Duracel, mec ! Alors on voyage jusque sur mars, mais on n’est pas foutu d’avoir une source d’énergie pour éclairer la base et encore moins pour faire tenir nos lampes torches ! Non, mais c’est quoi c’est péquenaud de scientifique que vous avec embauché les gars ? Moi aussi à la place du Doc j’aurai déclenché et abattu une géhenne sur vos gueules !
Ou bien, ce sont des darwinistes et ils sont en train de mener une expérience afin de perpétuer la théorie de l’évolution : seuls les Nyctalopes survivent !

(J’savais bien qu’Doom -Guy était une salope !).

D’ailleurs : Dans ton monde ça a p’ tête un sens, mais dans le mien ça n’en a AUCUN !
C’est quoi tout ces ennemis que l’on peut faire courir autour de poteaux ? Ou bien qui font des tours sur eux même ? Comment ont-ils survécu sans tomber dans la lave des enfers ?!

On est là pour t’ambiancer coco !

Au final, ce Doom 3 semblait vouloir suivre les traces du Doom 64 qui était bien plus atmosphérique et viscéral que ses prédécesseurs, avec un bestiaire encore plus torturé et cauchemardesque. Doom 64 possédait les mêmes qualités que le 1 et 2, c’était de gros labyrinthes avec de nombreux ennemis, à ça de près que leurs placements étaient vicieux, les planques pléthorique et du coup autrement plus impressionnant, sans compter les bruitages alourdissant l’ambiance contrairement aux musiques rock. Le problème de cet opus c’est que même l’ambiance, il la rate… Pas surprenant une seule seconde, car y a Patrick qui gâche toujours la surprise ! Vous savez, Patrick là, le gars bon vivant, mais qui n’arrive pas à tenir un secret, qui même s’il ne le dit pas est obligé de vous faire comprendre que quelque chose vous attend ? Et bah là, ils ont foutu ce con de Patrick aux interrupteurs, du coup à chaque fois qu’un monstre apparaît, bah cette andouille allume et ré-éteint frénétiquement pour bien faire comprendre que ça va arriver ! Du coup ce n’est pas surprenant, juste blasant et chiant…
Et les PNJs… Mon Dieu les PNJs, désolé du blasphème envers les Doom en priant dieu, mais là non, ce n’est pas possible ! C’est quoi leur problème ? IL Y a UNE INVASION ET ILS SE TRAÎNENT DANS LES COULOIRS OU CONDUITS D’AÉRATION ?! GUIGNIHIHIHI J’ai rien contre les cons hein ? vous savez, j’ai un ami il est con, et il le vit bien ! Du coup vous entendez un cri d’appel à l’aide, bah vous savez d’emblée ce que vous allez trouver : Un suppôt de Satan (et je ne parle pas des vertus recto phallique d’un docteur chauve hein ?) + un code pour une porte ! YIPIIIII !
Et niveau ambiance, et bah heureusement qu’on nous fourni un Iphone 15 une fois arrivé sur Mars ! Encore plus gros et encombrant que le 14 et tout, mais parfait pour consulter mes mails, regarde les codes pour les rentrer manuellement, trier tout ça à la main, lire des rapports, écouter des holodisques, aller sur des sites de rencontre martien… Nan, mais, à quel moment ça a été perçu comme une bonne idée de hacher le rythme déjà soporifique du jeu avec des phases de menu ? GRAAAAAAAAAA, JE HAIS LES STAGIAIRES !

Doomage, ça aurait pu être bien, on verra le 4, en espérant que le Doom -Guy soit moins gominé et au sourire moins artificiel !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 648 fois
4 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Nahe mi Doom 3