Tire la chevillette, advienne que pourra

Avis sur Dungeon of the Endless sur PC

Avatar Adrien Garraud
Test publié par le
Version PC

Article originellement paru sur le site le con, le culte et les écran
Tower-defense, pixel-art, rogue-like, des mots qui , à force d’être des prétextes à n’importe quel jeu indé cherchant financement , sonnent désormais comme un conformisme des plus triste. Le conformisme ce n’est pourtant pas la tasse de breizh cola des petits gars de chez amplitude, qui plutôt que d’enfoncer des portes ouvertes préfèrent vous les laisser closes avec juste un petit grattement inquiétant derrière.

Car oui le principe de dungeon of the endless est d'ouvrir des portes. Dis comme ça ça fait autant envie que ma voisine de 80 ans mais le jeu révèle de nombreuses subtilités afin de rendre attrayante cette action aussi banale que rébarbative qu'est d'ouvrir un accès à la salle suivante, ce qui me fait dire que ma voisine aussi peut sans doute révéler de nombreuses subtilités autre qu'une passion pour Michel Drucker pour peu qu'on s'y intéresse mais passons.

Au commencement il y a deux héros ,sélectionné parmi la dizaine de protagoniste existant et chacun ayant ses propres stats, perdu au fin fond d'une tour à étage après le crash de leur vaisseau .Le but de ces héros va être d'arriver au 12ème étage de cette tour afin de regagner la surface.
Pour ce faire ils devront ramener le crystal de chaque étage, présent dans la pièce de démarrage, à la sortie du niveau , sortie souvent aussi facilement trouvable qu'un petit Gregory. Chaque étage étant constitué d'une succession de pièces séparées les unes des autres par des portes, il va bien falloir les ouvrir un jour ou l'autre.
Chaque ouverture vous rapporte un peu d'une des 3 ressources du jeu à savoir l'industrie, la science et la nourriture. La première de ces ressources nous permet de construire des bâtiments, la seconde de lancer des recherches afin d'améliorer nos bâtiments ou de pouvoir en construire des nouveaux tandis que la nourriture sert quant à elle à soigner les membres de votre équipe et à les faire leveluper.

Au fond à gauche, non l’autre gauche

Le hic c'est que les vils développeurs de chez amplitude ont induit une quatrième ressource la dust mais si la dust !! Vous voyez ce truc jaune dans les endless space/legend... Comment vous appelez ça ? L'or ? Toujours est-il que cette ressource va vous servir à éclairer les pièces que vous ouvrez, car oui, le noir est votre ennemie (et oui, on dirait une phrase tirée d'un discours du FN). En effet, chaque fois que vous ouvrez une porte, des monstres peuvent apparaître dans les pièces que vous n'aviez pas pu/voulu éclairer. De plus, pour pouvoir construire des bâtiments défensifs, offensifs ou tout simplement producteurs de ressources supplémentaires, la lumière est indispensable.De ce fait une logique de prudence s'installe où l'on progresse pièce par pièce , échangeant de l'industrie contre des tours lasers et autres générateurs, éclairant chaque pièce, en espérant ne pas à avoir un jour à laisser une pièce dans l'obscurité du fait d'un manque de dust. L'obscurité , tout comme le 7:00 sur votre réveil le matin, arrive inexorablement et il faudra alors beaucoup d'organisations et de sang froid pour venir à bout des vagues de monstres toujours plus nombreux à chaque nouvelle pièce sombre.

Ca se mange sans fin

Puis, arrive le moment où la sortie appairait derrière une porte, puis le dilemme de savoir si rester pour ouvrir quelques portes en plus pour emmagasiner des ressources est une bonne idée. De façon générale, en amour comme dans dungeon of the endless, savoir sortir avant une fin prématurée est primordiale pour ne pas mettre la clé sous la porte.
Si on rajoute à ça une direction artistique fabuleuse qui fait passer la moitié des productions pixel art pour un mauvais dessin paint, la possibilité de recruter d'autres héros pour monter votre groupes jusqu'à 4, de changer les conditions de départ en débloquant d'autre vaisseau, un multi sympatoche bien que peuplé de leeroy jenkins en devenir et le charme de l'univers endless qui dure depuis maintenant trois ( très bon) jeux et demi on obtient un des meilleurs mélanges des genres de cette année.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 372 fois
1 apprécie

Adrien Garraud a ajouté ce jeu à 5 listes Dungeon of the Endless

Autres actions de Adrien Garraud Dungeon of the Endless