Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Une expérience à vivre

Avis sur EarthBound sur Super Nintendo

Avatar MatthiasP
Test publié par le
Version Super Nintendo

Attention, je vais être extrêmement subjectif.

On pourra dire beaucoup de choses sur EarthBound, certains diront que c'est juste un vieux jeu bizarre et désuet, d'autres diront que c'est un bon jeu sacrément original. Moi je dirais plus que ça.

Pour moi, EarthBound est une quête initiatique. Pas seulement pour le héros, mais aussi pour le joueur. On vit dans un environnement qui devient de plus en plus familier, on fait des découvertes, on est surpris, choqué, on connaît des mésaventures... Et puis l'aventure se termine dans un torrent d'émotions, et on dit au revoir.

EarthBound est un jeu apportant un énorme retour émotionnel si on s'investit dedans. Pour moi qui fut énormément happé dans cette aventure, j'eus l'impression à la fin que le jeu renvoyait une image de moi, à l'époque, encore pré-adolescent. Par des éléments subtils, et sous prétexte de clichés tournés à l'absurde, EarthBound représente quelque part le passage à l'âge adulte, les craintes, les joies. On apprend à dépasser les apparences et à découvrir les choses moins réjouissante de ce monde, tout en apprenant à aimer. On se retrouve confronté à nous même. Il n'y a jamais pour autant de morale facile.

EarthBound est un jeu qui est dans le fond extrêmement intelligent, grâce au génie de Shigesato Itoi, et je n'hésiterais pas à le mettre dans le panthéon des meilleures oeuvres jamais crées, tout médias confondus.

Je ne dis pas que vous ressentirez forcément ce que j'ai ressenti en jouant à ce jeu. Mais s'il y a bien un jeu à jouer, non pas pour son intérêt ludique mais pour son expérience immersive et narrative, c'est bien EarthBound.

Je terminerai par une traduction (approximative)des paroles de la chanson qu'a écrit Shigesato Itoi pour le thème de fin Smiles and Tears (Des sourires et des larmes.) La chanson ne fut jamais crée.

"
Je n'ai même pas vécu la moitié d'une vie d'adulte,
mais j'ai pourtant pleins de souvenirs dans mon sac à dos.

Ma casquette de baseball favorite, mes baskets aux talons usés

Et au fond de ma poche mon vieux médiator

Il y eut des choses assez tristes pour faire couler des larmes
mais tu étais toujours à mes côtés

Je pensais que nous deux étions amis
tout ce temps

Peut-être que j'étais amoureux sans jamais m'en rendre compte.
Nous avons marchés en riant, en jouant, en nous faisant mal.

Et je me suis rendu compte, alors que nous prenions des raccourcis et que nous tournions en rond :

Que même si tu ne peux croire en tout le monde
tu ne peux rejeter quelqu'un en qui tu crois du fond du cœur

Tu m'as rendu plus fort juste étant toi-même.

Comme un vent doux soufflant et remuant la prairie
tu marchais toujours le sourire aux lèvres

Oui, les deux qui partageaient des sourires et des larmes...

(Tu me manques)

... sont maintenant loin l'un de l'autre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2011 fois
24 apprécient · 2 n'apprécient pas

MatthiasP a ajouté ce jeu à 2 listes EarthBound

Autres actions de MatthiasP EarthBound